Forum Opéra

La Veuve joyeuse en suédois, accroche-toi !

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
28 mai 2017
La Veuve joyeuse en suédois, accroche-toi !

Infos sur l’œuvre

Détails

Celui qui a été biberonné par La Veuve joyeuse en français, dans la version Flers et Caillavet, ne peut reprocher à l’Opéra de Stockholm d’avoir entièrement traduit le chef d’œuvre de Franz Lehár en suédois, actuelement représenté sous le titre de Glada änkan entre deux épisodes du Ring. Manon, Lison, Ninon deviennent Anne-Sofie et Stephanie, c’est à peu près tout ce que l’on a capté du texte. Pour ne rien faciliter, l’intrigue a été entièrement réinterprétée par le comédien et meneur de revue, Henrik Dorsin, histoire de s’attribuer un premier rôle qu’il n’aurait pu occuper dans l’ouvrage original. Auto promu directeur d’un théâtre en perte de vitesse, assujetti aux caprices d’une diva (Cecilia Nanneson) et d’un metteur en scène épris d’avant-garde (Jeremy Carpenter), l’artiste – très connu  dans son pays pour avoir participé à l’émission télévisée Parlamentet –  n’hésite pas à mouiller sa chemise et baisser son pantalon. La démarche serait acceptable si la musique, tronçonnée, détournée et, pire que tout, sonorisée n’en faisait les frais. Reste que la salle s’esclaffe à chaque réplique, chargée de références satiriques à l’actualité et à la culture locales, ce qui rend recommandable le spectacle, repris la saison prochaine sur cette même scène, à la condition non négociable de connaître la Suède et de comprendre le Suédois.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
Henrik Dorsin © Markus Gårder

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Disparu subitement à l’âge de 64 ans, le journaliste, musicologue et romancier Benoit Duteurtre laisse le monde de la musique classique orphelin.
Brève
[themoneytizer id="121707-28"]