Forum Opéra

Mort du chef d’orchestre Klaus Weise

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
9 septembre 2022
Mort du chef d’orchestre Klaus Weise

Infos sur l’œuvre

Détails

Un communiqué nous apprend à l’âge de 86 ans la mort du chef d’orchestre allemand Klaus Weise qui dirigea l’Opéra et l’Orchestre Philharmonique de Nice de 1991 à 1997, entre autres responsabilités (voir ci-dessous). 

C’est avec beaucoup de tristesse et d’émotion que l’Opéra de Nice et l’Orchestre Philharmonique dont il fut le directeur musical de 1991 à 1997 viennent d’apprendre la disparition du chef d’orchestre Klaus Weise.

Lorsqu’à la demande de Pierre Médecin, il prend la succession de Berislav Klobucar, ce chef de culture allemande, né en Poméranie, marque les esprits par sa fougue, un tempérament peu enclin aux compromis sur les questions musicales et un charisme évident auprès du public comme des musiciens. Sa carrière débute en Allemagne à Wuppertal, Essen, Fribourg en Brisgau, Kiel Dortmund avant Nice. Séville, Copenhague, Stockholm, Pékin, Ankara et Halle, son dernier poste, profiteront par la suite du talent de Klaus Weise dont l’énergie, un instinct musical des plus sûrs, auront fait merveille dans les répertoires lyriques et symphoniques : Beethoven, Brahms, Wagner, Mahler, Strauss, Beethoven, mais aussi une curiosité certaine pour l’Amérique du Sud. Avec Nice, on retiendra d’une discographique abondante son intégrale des concertos pour piano de Mozart avec la pianiste uruguayen Homero Francesch.
D’un caractère infiniment plus subtil et cultivé qu’il voulait bien le laisser paraître, Klaus Weise aura conforté le caractère de grande formation symphonique du Philharmonique de Nice tout aussi capable de donner le meilleur dans l’accompagnement des opéras.
Très attaché à la région, Klaus Weise, également pédagogue avéré, a donné leur chance à des compositeurs régionaux qui trouvaient auprès de lui une oreille experte et bienveillante.
La disparition de ce musicien de grande et belle tradition musicale germanique du XXe siècle laisse un vide évident. Très attaché à notre département où il résidait depuis plus de 30 ans. Klaus Weise s’est éteint à Cagnes-sur-Mer.
L’Opéra de Nice adresse ses condoléances à ses proches ainsi qu’à son fils Nicolas.

Bertrand Rossi, Directeur Général

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
Klaus Weise © DR

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

[themoneytizer id="121707-28"]