Forum Opéra

Songs (mélodies)

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
5 août 2010
Elgar qui naît

Note ForumOpera.com

2

Infos sur l’œuvre

Détails

Edward Elgar
Complete songs for voice and piano
Vol. 2
Amanda Roocroft : soprano
Konrad Jarnot : baryton
Reinild Mees : piano
Channel classics 2010 – SACD

 

Sir Edward Elgar reste, dans nos représentations, sanglé dans l’habit rigide de compositeur officiel de la monarchie anglaise de la fin de l’ère victorienne et du premier tiers du XXe siècle. Hormis son célèbre Pomp and circumstances, tout juste connaît-on ses Variations Enigma, parfois ses deux Symphonies et son Concerto pour violon et orchestre. Le reste de sa production, l’immense majorité, reste dans l’ombre, du moins en Europe continentale. Il faut donc saluer que les deux interprètes de premier plan que sont Amanda Roocroft et Konrad Jarnot aient résolu de graver, en deux volumes, l’intégrale de ses « songs » ou « lieder » comme il les appelle parfois lui-même, qui s’égrènent principalement entre 1875 et 1914.

 

La mélodie anglaise est toujours surprenante parce qu’elle rassemble des éléments qu’on ne trouve nulle part ailleurs (si ce n’est parfois chez les premiers compositeurs américains) : cette fraîcheur naïve du folklore anglo-saxon repose sur un usage particulièrement sommaire de l’harmonie qui fait quasiment systématiquement préférer l’état fondamental au renversement, le rapport dominante-tonique à tout autre relation harmonique, un usage extrêmement fréquent de la ritournelle, etc.. Il y a, de ce point de vue, une ressemblance assez nette entre les Songs of Travel de Vaughan Williams et les mélodies d’Elgar, à ceci près qu’Elgar est à la fois plus neutre et plus sombre, ce qui le rend plus difficile à cerner. Plus neutre parce qu’on ne peut manquer de percevoir chez Elgar, et notamment dans la période qui va de 1880 à 1900, l’influence du style international de salon sous lequel Tosti a noyé la musique anglaise et qui empêche l’expression d’un sentiment véritablement authentique. Plus sombre parce que certaines mélodies (« The River ») sont d’un lyrisme étrange et déchirant, où le propos musical abandonne les carrures régulières et corsetées de la plupart des mélodies, et, se désagrégeant, devient poignant. Remarquables aussi les marches — la marche est peut-être le seul genre musical proprement anglais — « The Pipes of Pan » et « The King’sway », célèbres, surtout la seconde, chez tous les amateurs d’orphéon. Il est en revanche inutile de s’arrêter sur les textes, qui relèvent tous d’une veine nouille et sentimentale particulièrement incommodante.

 

C’est la performance de Konrad Jarnot qui retient, dans cet enregistrement, l’attention : sa voix est chaude, ductile, puissante sans être pesante. Il conduit les phrases avec beaucoup de souplesse et de finesse, notamment dans les nuances piano. On sera plus réservé sur Amanda Roocroft dont les aigus sont forcés et qui quitte rarement le forte, sinon par un effet de prise de son qui semble l’éloigner du micro. Le piano de Reinhild Mees est solide et chantant à la fois, et met en valeur avec discernement une partie d’accompagnement qui se cantonne souvent à l’arpège ou à l’accord répété et à la doublure, et qui n’est pas toujours servie par une grande cohérence interne.

 

Hugues Schmitt

 

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
elgar_songs2

Note ForumOpera.com

2

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Edward Elgar
Complete songs for voice and piano
Vol. 2
Amanda Roocroft : soprano
Konrad Jarnot : baryton
Reinild Mees : piano
Channel classics 2010 – SACD
>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Enfin de quoi se réjouir des JO !
Maïté BEAUMONT, Rocio PÉREZ, Joshua LOVELL
CDSWAG