Forum Opéra

RAMEAU, Castor et Pollux — Berlin

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
11 mai 2014
Obscurs dioscures

Note ForumOpera.com

1

Infos sur l’œuvre

Détails

Jean-Philippe RAMEAU

Castor et Pollux
Tragédie lyrique en cinq actes (version de 1754)
Livret de Pierre-Joseph Bernard

Mise en scène
Barrie Kosky
Décors et costumes
Katrin Lea Tag
Lumières
Franck Evin

Télaïre
Nicole Chevalier
Phébé
Annelie Sophie Müller
Castor
Allan Clayton
Pollux
Günter Papendell
Jupiter
Alexey Antonov
Grand prêtre de Jupiter
Bernhard Hansky
Mercure
Aco Aleksander Biscevic
Lyncée (rôle muet)
Etienne Röder

Chœur et orchestre du Komische Oper Berlin
Direction musicale
Christian Curnyn

Komische Oper Berlin, dimanche 11 mai 2014, 19h

 

Il est parfois surprenant de découvrir que des œuvres lyriques réputées, telles que Castor et Pollux, n’ont jamais été données à Berlin. En effet, Jean-Philippe Rameau est particulièrement négligé dans cette capitale lyrique dotée de trois maisons d’opéra. Reconnaissons donc à Barrie Kosky (directeur artistique de la Komische Oper Berlin) et metteur en scène de cette production (en collaboration avec l’English National Opéra de Londres), le mérite d’avoir fait entrer cette parcelle de patrimoine musical français au répertoire berlinois.

Toutefois il est navrant de constater que cette production n’est pas à la hauteur des attentes que l’on peut avoir compte tenu de l’évènement. On retrouve sur scène l’univers cher à Barrie Kosky, c’est-à-dire une absence de décor (toute l’action se situe dans une grande boîte vide posée sur la scène), que seuls les costumes de Katrin Lea Tag teintent d’intemporalité. Le quotidien en sous-vêtements (nuisette quand tu nous tiens !) côtoie un soupçon de féerie (les masques des personnages gardant la porte des enfers ou le Mercure ailé).

Le caractère réellement marquant de cette mise en scène se situe dans la violence avec laquelle les enjeux de ce quatuor amoureux sont traités. La précipitation des déplacements des chanteurs qui se cognent avec fracas contre les parois de la caisse n’a d’égal que la violence des bagarres sanglantes entre les prétendants. Les ballets, quant à eux, trouvent leur place dans le piétinement des choristes derrière un écran qui ne laisse voir que le bas des corps…

Ce qui est regrettable c’est que le traitement musical fait écho à cette brutalité. Sous la baguette de Christian Curnyn, l’orchestre de la Komische Oper Berlin, en formation réduite, aborde cette partition baroque sans nuance ni subtilité. La raison majeure provient d’une sonorisation et d’une amplification du travail orchestral créant une réverbération désagréable et obligeant les chanteurs à forcer leur voix.

Nicole Chevalier (Télaïre) et plus encore Annelie Sophie Müller (Phébé) ont précisément des émissions très tendues qui accentuent le caractère dramatique des évènements, tandis que la basse de Günter Papendell (Pollux) parvient à conserver un phrasé profond et moelleux. Le ténor Allan Clayton (Castor) est nettement moins convaincant avec un chant tendu et fragile. Les seconds rôles et notamment le Mercure d’Aco Aleksander Biscevic apportent des moments d’accalmie par leurs interventions plus retenues face au déferlement des forces en présence.

Espérons toutefois que cette production fasse sortir Jean-Philippe Rameau de l’ombre dans laquelle il était resté jusqu’alors et que ses œuvres trouvent leur place dans le catalogue baroque proposé par les scènes lyriques berlinoises.

 

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Note ForumOpera.com

1

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Jean-Philippe RAMEAU

Castor et Pollux
Tragédie lyrique en cinq actes (version de 1754)
Livret de Pierre-Joseph Bernard

Mise en scène
Barrie Kosky
Décors et costumes
Katrin Lea Tag
Lumières
Franck Evin

Télaïre
Nicole Chevalier
Phébé
Annelie Sophie Müller
Castor
Allan Clayton
Pollux
Günter Papendell
Jupiter
Alexey Antonov
Grand prêtre de Jupiter
Bernhard Hansky
Mercure
Aco Aleksander Biscevic
Lyncée (rôle muet)
Etienne Röder

Chœur et orchestre du Komische Oper Berlin
Direction musicale
Christian Curnyn

Komische Oper Berlin, dimanche 11 mai 2014, 19h

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Les déserts de l’amour et de l’ennui
Ambroisine BRÉ, Cyrille DUBOIS, Edwin CROSSLEY-MERCER
Spectacle