Un jour, une création : 8 janvier 1735, Haendel à Covent Garden

Par Cédric Manuel | dim 08 Janvier 2017 | Imprimer

Depuis 14 ans, Haendel créait ses œuvres lyriques au King’s Theater de Londres, sur Haymarket. En 1734, son Académie royale de musique, bousculée par la nouvelle troupe, l ‘Opéra de la Noblesse, créée par ses ennemis à la Cour du roi Georges, quitte ce lieu mythique et trouve abri dans un théâtre tout neuf, inauguré 2 ans auparavant à quelques centaines de mètres, et baptisé Covent Garden. C’est pour ce nouvel abri qu’il compose entre août et octobre 1734 un nouvel opéra inspiré de l’Orlando furioso de l’Arioste et transformé en Ginevra, principessa di Scozia par Antonio Salvi pour le compositeur Perti plus d’un quart de siècle auparavant à Florence. Réadapté avec un nouveau titre, Ariodante, l’œuvre est créée sans grand succès ce 8 janvier 1735 et sombre dans un oubli qui durera près de 2 siècles. Elle renaîtra brièvement entre les deux guerres, pour ne s’imposer comme l’un des plus beaux chefs d’œuvre de Haendel qu’à la fin du XXe siècle, en grande partie grâce à un enregistrement mythique de Marc Minkowski, avec dans le rôle titre la somptueuse Anne Sofie von Otter, que l’on entend ici dans le fameux et sublime « Scherza, infida ».