Forum Opéra

PUCCINI, Tosca — San Francisco

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
26 juin 2009
D’une fidélité à toute épreuve

Note ForumOpera.com

3

Infos sur l’œuvre

Détails

Tosca (Puccini, Armiliato – San Francisco)

Giacomo Puccini (1858-1924)

 

Tosca

Opéra en trois actes

Livret de Giuseppe Giacosa et Luigi Illica

d’après la pièce de Victorien Sardou

Créé le 14 janvier 1900 au Thêatre Costanzi de Rome

 

Mise en scène : Jose Maria Condemi

Décors et costume : Thierry Bosquet

 

Floria Tosca : Adrianne Pieczonka

Mario Cavaradossi : Carlo Ventre

Baron Scarpia : Lado Ataneli

Cesare Angelotti : Jordan Bisch

Le sacristain : Dale Travis

Spoletta : Joel Sorensen

Sciarrone : Austin Kness

Un geôlier : Kenneth Kellogg

Un berger : Zachary Weisberg

 

San Francisco Opera Orchestra and Chorus

 

Chef des Chœurs : Ian Robertson

Direction musicale : Marco Armiliato

 

San Francisco, le 26 juin 2009

 

D’une fidélité à toute épreuve

 

Une Tosca d’une fidélité à toute épreuve comme on n’en imaginerait plus en Europe. Quitte à être traité de réactionnaire, nous ne sommes pas mécontent, une fois n’est plus coutume, de retrouver l’époque et les lieux du crime tels que décrits par le livret : l’église Sant’Andrea della Valle avec ses fresques, sa Madone et son bénitier, le palais Farnese plus vrai que nature et la terrasse du Château Saint-Ange certifiée authentique avec en toile de fond un ciel romain aux multiples coupoles, plus qu’il n’en faut même afin de se conformer à tous les sons de cloches ajoutés par Puccini dans le prélude du 3e acte. Respectueuse des didascalies jusqu’à l’intégrisme, refusant toute place à l’imagination, une telle mise en scène repose d’abord sur ses protagonistes. Ce sont là ses limites et le danger. Charge à eux d’incarner avec la même fidélité Floria, Mario et Scarpia (pour la petite histoire, quel est donc le prénom du baron ?). Pas d’artifice donc, comme on a pu le voir dernièrement à Bordeaux ou ailleurs, mais la vérité des personnages dans leur démesure : être un monstre sacré ou ne pas être.

 

A ce petit jeu, la soprano canadienne Adrianne Pieczonka tire les marrons du feu : Floria Tosca colossale, tranchante dans l’aigu, confondante dans le grave (les dernières répliques du II, notamment un « E morto ! Or gli perdono » d’anthologie). Impériale et impérieuse mais capable de nuances – le « Vissi d’arte », attaqué piano, qui use des variations d’intensité – et enfin une endurance à toute épreuve, avec du début à la fin de l’opéra, la même présence et la même acuité.

 

Un cran en dessous, le Scarpia de Lado Ataneli dont le leadership bât de l’aile au premier acte – « Un tal baccano in chiesa » manque d’autorité et le « Te Deum » d’emphase. Le deuxième acte présente heureusement le baron sous un jour plus conforme à ce qu’on peut en attendre : sadique avec enfin des intonations perverses, des chuchotements, des sifflements, des feulements, des rugissements, dans la limite de ses moyens car son Scarpia demeure malgré tout plus raffiné que brutal.

 

De Mario Cavaradossi, Carlos Ventre possède d’abord et surtout l’héroïsme, ce côté « tête brûlée » qui nous vaut au II des « Nego », des « Vi sfido » et des « Vittoria » inépuisables de force et de souffle. Hélas, « Recondita armonia » à la ligne écorchée et à la dernière note tenue au-delà de la décence relève de la mélodie napolitaine ; « E lucevan la stelle », plus probe, souffre d’un excès d’expression ; une telle musique peut être vulgaire si on la surligne.

 

A la baguette, Marco Armiliato privilégie l’action à l’atmosphère. Le prélude du 3e acte manque de poésie (et le berger de Zachary Weisberg d’angélisme) mais le drame éclabousse chaque mesure de la partition.

 

Christophe Rizoud

 

Réagissez à cet article, votre commentaire sera publié

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Note ForumOpera.com

3

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Tosca (Puccini, Armiliato – San Francisco)

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Merci de l’avoir réveillé !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Expérimentation inclusive
Tamara WILSON, Andrew STAPLES, Gustavo DUDAMEL
Spectacle