Forum Opéra

JANACEK, Kát'a Kabanová — Berlin (Komische Oper)

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
7 décembre 2021
Claustrophobes, s’abstenir

Note ForumOpera.com

2

Infos sur l’œuvre

Opéra en trois actes
Livret du compositeur d’après la pièce L’Orage d’Alexandre Ostrovski
Créé au Théâtre National de Brno le 23 novembre 1921

Détails

Mise en scène
Jetske Mijnssen
Décors
Julia Katharina Berndt
Costumes
Dieuweke van Reij
Lumières
Mark van Denesse
Dramaturgie
Simon Berger

Dikoï
Jens Larsen
Boris
Magnus Vigilius
Kabanikha
Doris Lamprecht
Tikhon
Stephan Rügamer
Katia
Anette Dasch
Koudriach
Timothy Oliver
Varvara
Susan Zarrabi
Kouliguine
Nikita Voronchenko
Glacha / Fiekloucha
Sylvia Rena Ziegler
Une femme
Caren van Oijen
Un homme
Timothy Oliver

Chœur du Komische Oper
Chef du chœur
David Cavelius

Orchestre du Komische Oper
Direction musicale
Giedrė Šlekytė

Berlin, Komische Oper, dimanche 5 décembre, 18h

Janáček a la cote en Europe cette saison ! Pas moins de six Jenufa sont à l’affiche dont deux en France ! Le Komische Oper de Berlin a quant à lui, fait le choix d’une d’une nouvelle production de Kát’a Kabanová. Mise en scène par Jetske Mijnssen, elle enferme le drame de la conscience de la femme au foyer, persécutée et adultère, dans une pièce unique, reproduite à cours et à jardin. La pièce – ou plutôt les pièces – défilent pour dresser des murs aussi fortuits qu’imaginaires. Le rendu est claustrophobique et l’on comprend pourquoi Katia, enfermée, piégée, finit par perdre la raison, avouer son péché et mettre fin à ses jours. Elle boit du poison et agonise pendant tout le dernier duo avec Boris. C’est là la limite de ce dispositif, qui, pour efficace qu’il puisse être, annihile tous les espaces extérieurs du livret : le jardin des rencontres amoureuses, la Volga belle et dangereuse où Katia ne trouvera pas la mort. La direction d’acteurs est soignée et permet de surmonter les incongruités occasionnées par ce choix de lieu unique.


© J. Suffner / Komische Oper

La direction de Giedre Slekyte tend l’orchestre parfois jusqu’au point de rupture : les tempi sont parfois tellement rapides que les pupitres se désunissent. Quelques pains parsèment l’exécution, même si l’ensemble est de bonne tenue. Dès que l’occasion le permet, les pages orchestrales trouvent de belles couleurs, assises sur des violons et violoncelles soyeux. La jeune cheffe ne lâche pas son plateau du regard et mène tout le monde à bon port.

La distribution réunie est dominée par les hommes : Dikoï autoritaire et sonore de Jens Larsen, Koudriach poétique de Timothy Oliver et Tichon veule et geignard de Stephan Rügamer. Magnus Vigilius s’avère convaincant en Boris, même si le timbre manque de séduction pour incarner l’amoureux. Le phrasé et la diction du ténor permettent de surpasser ces réserves. Chez les femmes Sylvia Rena Ziegler sort Glacha de l’anonymat discret où l’a confiné le livret. Susan Zarrabi, qui fait ses classes à l’Opernstudio du Komische Oper, propose une Varvara espiègle. La voix est encore un peu légère, le timbre frais et fruité. Doris Lamprecht se régale en Kabanika. Son timbre rauque croque d’emblée la belle-mère acariâtre, la projection et l’abattage font le reste.

Enfin, Annette Dasch retrouve Janáček après sa Jenůfa à Amsterdam en 2018. Le premier acte la cueille à froid : quelques menus problèmes de justesse trahissent un inconfort qu’un volume moindre confirme. Le deuxième acte, plus lyrique, lui permet de reprendre pied et d’attaquer la grande scène finale du dernier acte rassérénée. Elle y explose littéralement et retrouve volume, projection, diction et couleurs pour nous faire vivre les affres de son personnage. Scéniquement, le soprano allemand brûle les planches, comme elle en est coutumière, ce qui lui vaut une ovation nourrie aux saluts.

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Note ForumOpera.com

2

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Opéra en trois actes
Livret du compositeur d’après la pièce L’Orage d’Alexandre Ostrovski
Créé au Théâtre National de Brno le 23 novembre 1921

Détails

Mise en scène
Jetske Mijnssen
Décors
Julia Katharina Berndt
Costumes
Dieuweke van Reij
Lumières
Mark van Denesse
Dramaturgie
Simon Berger

Dikoï
Jens Larsen
Boris
Magnus Vigilius
Kabanikha
Doris Lamprecht
Tikhon
Stephan Rügamer
Katia
Anette Dasch
Koudriach
Timothy Oliver
Varvara
Susan Zarrabi
Kouliguine
Nikita Voronchenko
Glacha / Fiekloucha
Sylvia Rena Ziegler
Une femme
Caren van Oijen
Un homme
Timothy Oliver

Chœur du Komische Oper
Chef du chœur
David Cavelius

Orchestre du Komische Oper
Direction musicale
Giedrė Šlekytė

Berlin, Komische Oper, dimanche 5 décembre, 18h

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

« Par Toutatis », tout sur Atys !
LivreSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Une performance athlétique
Rocio PÉREZ, Maïté BEAUMONT, Christophe ROUSSET
Spectacle