Forum Opéra

ROSSINI, La Cenerentola (cast B) – Toulouse

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
6 avril 2024
Huit sur dix

Note ForumOpera.com

3

Infos sur l’œuvre

Cenerentola, ossia La Bontà in trionfo
Dramma giocoso en deux actes
Musique de Gioachino Rossini
Livret de Jacopo Ferretti
Création le 25 janvier 1817 à Rome

Détails

Mise en scène, décors, costumes et chorégraphie
Barbe & Doucet
Lumières
Joël Fabing

Angelina
Floriane Hasler
Don Ramiro
Michele Angelini
Dandini
Philippe Estèphe / Florian Sempey
Don Magnifico
Vincenzo Taormina
Alidoro
Adolfo Corrado
Tisbe
Julie Pasturaud
Clorinda
Céline Laborie

Chœur de l’Opéra national du Capitole

Orchestre national du Capitole
Direction musicale
Michele Spotti

Toulouse, Théâtre du Capitole
Mercredi 03 avril, 20h

 

 

Rythme plus que soutenu de représentations de Cenerentola au Théâtre du Capitole de Toulouse (nous avions rendu compte de la première ici), puisque pas moins de huit représentations sont données en seulement dix jours, de quoi en épuiser plus d’un. Il est vrai que quatre des sept rôles principaux proposent une distribution en alternance – ce devait être cinq puisqu’initialement Nicola Alaimo était prévu comme premier Don Magnifico ; ayant fait défection, Vincenzo Taormina assure les huit représentations, ce qui, en soi, constitue une performance à saluer. Taormina est toujours aussi truculent et son entrée est cette fois d’excellente facture. Toujours aussi admirable son « Sia qualunque delle figlie », terminé sur les chapeaux de roue, avec des changements de registre désopilants et surtout une longueur de souffle qui vous tient en haleine. Si les huit représentations sont du même acabit, alors chapeau l’artiste !


© Mirco Magliocca

Les sœurettes Céline Laborie (Clorinda) et Julie Pasturaud (Tisbe) confirment qu’elles sont décidément irrésistibles en mégères qu’on ne voudrait surtout pas apprivoiser. Les deux voix se complètent bien, insufflant ce qu’il faut d’acide et de fiel tout au long de l’ouvrage. Floriane Hasler est une belle découverte en Angelina. La voix est bien posée, la technique déjà solide. Elle gère bien la longue partition du rôle-titre en évitant de s’aventurer sur des chemins risqués, préférant une conduite prudente, ce qui lui permet d’aborder le « Non più mesta accanto » final avec les réserves nécessaires. Autre belle découverte, la basse solide et chantante d’Adolfo Corrado en Alidoro et un « La del ciel nell’arcano profondo » revigorant. Michele Angelini est Don Ramiro à la voix étroite dans les aigus mais solide dans le milieu de la gamme. Pas de chance ce soir-là pour Philippe Estèphe qui n’a pu proposer qu’un acte en Dandini, la voix lui ayant fait défaut pour le second, ce qui nous a valu une réapparition de Florian Sempey.
Orchestre toujours irréprochable sous la conduite d’un Michele Spotti décidément très inspiré dans ce répertoire.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Note ForumOpera.com

3

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Cenerentola, ossia La Bontà in trionfo
Dramma giocoso en deux actes
Musique de Gioachino Rossini
Livret de Jacopo Ferretti
Création le 25 janvier 1817 à Rome

Détails

Mise en scène, décors, costumes et chorégraphie
Barbe & Doucet
Lumières
Joël Fabing

Angelina
Floriane Hasler
Don Ramiro
Michele Angelini
Dandini
Philippe Estèphe / Florian Sempey
Don Magnifico
Vincenzo Taormina
Alidoro
Adolfo Corrado
Tisbe
Julie Pasturaud
Clorinda
Céline Laborie

Chœur de l’Opéra national du Capitole

Orchestre national du Capitole
Direction musicale
Michele Spotti

Toulouse, Théâtre du Capitole
Mercredi 03 avril, 20h

 

 

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Quintessence du Lied
Patricia NOLZ, Florian BOESCH
Spectacle