Forum Opéra

Du concert au show business – Les imprésarios au cœur des échanges internationaux, 1850-1930

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Livre
31 août 2023
Art et business, sans apriorisme

Note ForumOpera.com

4

Infos sur l’œuvre

Détails

Laetitia Corbière

Du concert au show business

Les imprésarios au cœur des échanges internationaux (1850-1930)

Lyon, Symétrie, juin 2023

ISBN 978-2-36485-118-4

 

Un ouvrage broché (17 x 24 cm) de 434 p., prix indicatif 38 €

Depuis le XVIIe siècle, l’appellation « impresario » ne s’applique plus aux directeurs d’opéras (qui en achetaient alors la concession), ce fut cependant l’origine de la fonction. Notre histoire musicale, particulièrement lyrique, est intimement liée à celle des agents. Or, les ouvrages de référence sont peu diserts à propos des intermédiaires au service des interprètes (1). S’ils défrayèrent la chronique (2), ils sont devenus discrets, invisibles, voire secrets, depuis que leur pouvoir s’est accru. Leur fonction s’est structurée à la faveur de l’émergence des Etats-Unis sur la scène musicale, au point qu’il serait maintenant impossible de se passer de leurs services : le plus souvent ce sont eux qui tissent les liens nous permettant d’écouter les artistes.

Si les biographies et écrits de compositeurs et d’interprètes font référence à l’organisation de tournées, parfois détaillées, c’est tout un pan largement occulté de l’activité musicale que nous dévoile l’ouvrage de Laetitia Corbière. Les publications sont rares, la documentation, éparpillée, d’un accès difficile, et c’est le premier des mérites de cette riche étude d’en réaliser la synthèse. L’illustration de la couverture, détournée d’une affiche publicitaire de la Compagnie générale transatlantique (de Sébille), nous invite à nous plonger dans ces temps maintenant lointains où franchir l’Atlantique demandait entre un peu plus de 4 jours (record de 1933) et le plus souvent deux semaines. D’innombrables musiciens et chanteurs connurent cette aventure.

En effet, c’est à un long voyage que nous invite l’auteur. Le croisement des méthodes propres à la sociologie et à l’histoire nous fait rencontrer tous les artistes ayant acquis le statut de vedette internationale, mais aussi les compositeurs, de Liszt, Berlioz, Bizet, Gounod, Offenbach, Saint-Saëns et tant d’autres, jusque Busoni et Anton Rubinstein.

Les images véhiculées par le roman, le théâtre, les journaux brossent un personnage ambigu. Les témoignages des imprésarios et des interprètes reflètent les exigences d’un métier, et la passion de ceux qui l’animent. Ces hommes d’affaires dont la vie artistique est le domaine ont une piètre réputation publique : usant d’absence de réglementation, ou de normes juridiques inadaptées, les impresarios sont dénoncés par les syndicats d’artistes comme des exploiteurs. Il faudra du temps et des conflits pour que la profession soit encadrée. Les réseaux s’internationalisent, se rationalisent. Il en va de même des droits d’auteur (convention de Berne, 1866).

Organisé avec soin, l’ouvrage se lit aisément, avec plaisir même, suivant tout d’abord un parcours chronologique consacré à l’apparition de l’impresario moderne aux Etats-Unis (1850-1900). Construit avec pragmatisme, sans intervention ni soutien de l’Etat, le système – qui n’oppose pas art et business – a fait la démonstration de son efficacité à conquérir les publics et à construire un réseau d’institutions. La deuxième partie (1880-1910) présente la construction transnationale du marché musical, qu’animent les agents constitués en réseaux. Enfin, pour la période 1910-1930, nous découvrons les mutations liées au conflit comme à l’internationalisation du marché. Des « fondateurs » et des grandes figures, majoritairement cosmopolites, l’ouvrage réserve une place de choix aux figures de Gabriel Astruc (pp. 266-278) puis du Viennois Albert Gutmann (pp.287 sqq.). Le contexte historique, les nationalismes, les transferts artistiques, commerciaux et diplomatiques, rien n’est laissé dans l’ombre. Les sources, une bibliographie organisée et conséquente, un index des personnes complètent opportunément l’ouvrage.

Par son approche, où la sociologie et l’histoire se nourrissent mutuellement, cette étude appelée à faire autorité renouvelle la connaissance de tout un pan de notre histoire musicale et lyrique. Sa lecture est stimulante et intéressera tous les mélomanes, de l’auditeur à l’interprète, en passant par chacun des maillons de la chaîne. Même si ce n’est pas son objet, la mutation des modes de diffusion, l’effacement des cloisonnements, la crise profonde que traversent nos musiques et que vivent nos interprètes pourraient inviter à tirer les leçons du passé.

(1) Aucun article dans Grove, MGG, Riemann, La Musica… Seul le modeste volume « Science de la musique » du dictionnaire de Marc Honegger lui consacre 5 lignes : « organisateur de spectacles et de représentations théâtrales ou lyriques, personne chargée des intérêts artistiques et financiers d’un artiste musicien, d’un acteur, d’un orchestre ou d’une troupe théâtrale. »
(2) Pour ne citer que les plus connus : « L’imprésario de Smyrne », de Goldoni, que revisitent Laurent Pelly et Natalie Dessay à la rentrée ; « Der Schauspieldirektor » (= L’impresario), de Mozart ; de Cimarosa « L’impresario in angustie » ; « Le convenienze ed inconvenienze teatrali » ( = Viva la Mamma) de Donizetti.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
isbn_978-2-36485-118-4

Note ForumOpera.com

4

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Laetitia Corbière

Du concert au show business

Les imprésarios au cœur des échanges internationaux (1850-1930)

Lyon, Symétrie, juin 2023

ISBN 978-2-36485-118-4

 

Un ouvrage broché (17 x 24 cm) de 434 p., prix indicatif 38 €

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

O Tod, wie bitter bist du
Samuel HASSELHORN, Łukasz BOROWICZ
CDSWAG
Le grand architecte
Benjamin BRUNS, Marek JANOWSKI, Christiane KARG
CDSWAG
Enfin de quoi se réjouir des JO !
Maïté BEAUMONT, Rocio PÉREZ, Joshua LOVELL
CDSWAG