Forum Opéra

STRAVINSKY, Pulcinella / RAVEL, L’heure espagnole – Paris (Opéra Comique)

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
11 mars 2024
Une soirée de rêve !

Note ForumOpera.com

5

Infos sur l’œuvre

Pulcinella, ballet avec chant en un acte d’Igor Stravinsky d’après des œuvres de Pergolèse, créé à l’Opéra de Paris le 15 mai 1920

L’Heure Espagnole, comédie musicale en un acte de Maurice Ravel sur un livret de Franc-Nohain, créée à l’Opéra-Comique le 19 mai 1911

Coproduction du Théâtre National de l’Opéra Comique et de l’Opéra National d’Estonie

Détails

Mise en scène
Guillaume Gallienne
Chorégraphie
Clairemarie Osta
Dramaturgie et collaboration à la mise en scène
Marie Lambert-Le Bihan
Décors
Sylvie Olivé
Costumes
Olivier Bériot
Lumières
John Torres
Responsable des études musicales
Marine Thoreau La Salle
Pianiste
Clément Rataud

PULCINELLA

Pulcinella
Oscar Salomonsson
La fiancée
Alice Renavand
Un homme
Iván Delgado del Río
Une femme
Manon Dubourdeaux
Un homme
Stoyan Zmarzlik
Soprano
Camille Chopin
Ténor
Abel Zamora
Basse
François Lis

L’HEURE ESPAGNOLE

Concepción
Stéphanie d’Oustrac
Gonzalve
Benoît Rameau
Torquemada
Philippe Talbot
Ramiro
Jean Sébastien Bou
Don Iñigo Gómez
Nicolas Cavalier

Orchestre des Champs-Elysées
Direction musicale
Louis Langrée

Paris, Opéra Comique, samedi 9 mars 2024, à 20h

Une soirée de rêve à l’Opéra-Comique ! Le duo inattendu Stravinsky-Ravel fonctionne à merveille au plus grand plaisir d’un public enthousiaste !

Alors que débute l’ouverture de Pulcinella, le rideau se lève sur le magnifique décor, aux couleurs terre de Sienne sur fond vert ou bleu, conçu par Sylvie Olivé : une structure verticale où se niche un escalier en spirale, à la fois ville et maison d’Italie au petit jour (tout droit sortie d’un tableau de Giorgio de Chirico) dans les lumières subtiles et soigneusement tamisées de John Torres. Surgit alors, immobile, le personnage de Pulcinella. Le danseur suédois Oscar Salomonsson, acteur de rêve et grand virtuose, l’incarne avec une poésie rare, en petit Charlot rêveur, au sourire mélancolique et à l’œil espiègle, qui joue de son chapeau melon comme d’un ballon d’enfant. Il nous entraîne peu à peu dans le tourbillon de la chorégraphie lumineuse de Clairemarie Osta, en totale harmonie avec la partition de Stravinsky. Les filles et les garçons auxquels s’affronte Pulcinella ont des airs de voyous du West Side newyorkais (magnifiques danseurs) alors que sa fiancée en robe blanche, a la légèreté éthérée des ballerines romantiques sur pointes (magnifique Alice Renavand), tous judicieusement habillés par le costumier de cinéma Olivier Bériot.

Louis Langrée dirige ici la version pour orchestre de chambre, Camille Chopin et Abel Zamora de l’Académie de l’Opéra-Comique, ainsi que François Lis, chantant avec une juste élégance les airs inspirés de la musique populaire italienne. Au final, le public réserve une ovation aux interprètes.

Pulcinella © Stéphane Brion

Dans la deuxième partie, la structure du décor est agencée différemment. L’aire de jeu est plus complexe ne serait-ce que pour installer les horloges de l’Heure Espagnole ! On songe cette fois à un caprice architectural d’Escher dans les années 1950 ! Dans le village espagnol, les passants se promènent et se croisent au crépuscule, sur la musique rêveuse de l’ouverture. L’Orchestre des Champs Elysées s’épanouit vraiment dans cette Heure Espagnole avec une riche palette de couleurs. Louis Langrée tellement à son aise dans l’univers ravélien, dirige cette partition si complexe avec une réelle passion. Il parvient à en dessiner précisément les multiples entrelacs : les envolées lyriques, les sous-entendus coquins, les soupirs en glissandi, les cacophonies d’horloges, de coucous et d’automates, sans oublier, les effluves sensuels de toutes les Espagne, du boléro baroque à la habanera romantique que chantent au final tous les protagonistes.

Guillaume Gallienne, en ce sens, est le complice idéal. Comme Patrice Chéreau, autrefois, découvrant la mécanique implacable du théâtre de boulevard, Galienne rythme avec une précision rigoureuse celle de L’Heure Espagnole et réalise là l’une des plus belles mises en scène de l’œuvre et, sans doute, l’une de ses plus belles réalisations lyriques. Et quels chanteurs ! L’inénarrable Torquemada de Philippe TalbotNicolas Cavallier en alcade ridicule, l’excellent interprète de mélodies françaises Jean Sébastien Bou à la vigueur vocale et musclée du muletier déménageur, Benoît Rameau poète platonique à la ligne de chant impeccable. Quant à Stéphanie d’Oustrac, elle est époustouflante dans le rôle de Concepción. Actrice hors pair, sa voix somptueuse est impressionnante dans l’air très lyrique « Oh ! La pitoyable aventure ! » ! Le public est aux anges et l’Opéra-Comique a retrouvé là sa plus belle âme.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Note ForumOpera.com

5

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Pulcinella, ballet avec chant en un acte d’Igor Stravinsky d’après des œuvres de Pergolèse, créé à l’Opéra de Paris le 15 mai 1920

L’Heure Espagnole, comédie musicale en un acte de Maurice Ravel sur un livret de Franc-Nohain, créée à l’Opéra-Comique le 19 mai 1911

Coproduction du Théâtre National de l’Opéra Comique et de l’Opéra National d’Estonie

Détails

Mise en scène
Guillaume Gallienne
Chorégraphie
Clairemarie Osta
Dramaturgie et collaboration à la mise en scène
Marie Lambert-Le Bihan
Décors
Sylvie Olivé
Costumes
Olivier Bériot
Lumières
John Torres
Responsable des études musicales
Marine Thoreau La Salle
Pianiste
Clément Rataud

PULCINELLA

Pulcinella
Oscar Salomonsson
La fiancée
Alice Renavand
Un homme
Iván Delgado del Río
Une femme
Manon Dubourdeaux
Un homme
Stoyan Zmarzlik
Soprano
Camille Chopin
Ténor
Abel Zamora
Basse
François Lis

L’HEURE ESPAGNOLE

Concepción
Stéphanie d’Oustrac
Gonzalve
Benoît Rameau
Torquemada
Philippe Talbot
Ramiro
Jean Sébastien Bou
Don Iñigo Gómez
Nicolas Cavalier

Orchestre des Champs-Elysées
Direction musicale
Louis Langrée

Paris, Opéra Comique, samedi 9 mars 2024, à 20h

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Quintessence du Lied
Patricia NOLZ, Florian BOESCH
Spectacle