Forum Opéra

Folies 1890 — Soissons

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
24 septembre 2021
Des Folies passionnantes mais trop sages

Note ForumOpera.com

2

Infos sur l’œuvre

Détails

Emmanuel Chabrier

Cortège Burlesque

Edmond Audran

La Mascotte (« Couplets des présages », « duo des Dindons », « Chanson de l’Orang-Outan »)

Camille Saint-Saëns

Ascanio (« Mon cœur est sous la pierre » pour soprano et « Ô douce Hébé » pour baryton)

Reynaldo Hahn

Malvina (Boléro)

Victor Roger

Joséphine vendue par ses sœurs (duo de l’acte 3)

Claude Terrasse

Péché Véniel (Valse des péchés)

Edouard Lalo

La Jacquerie (Acte 1- Air de Banche)

Lucien Lambert

Le Spahi (duo de l’acte 1)

Amélie Robins, soprano

Philippe Brocard, baryton

Orchestre Symphonique des Frivolités Parisiennes

Direction musicale

Léo Margue

Soissons (dans le cadre du Festival de Laon)

Cité de la Musique et de la Danse

Mardi 21 septembre 2021 à 20h

Le Festival de Laon sous la direction de Jean Michel Verneiges, passionné, érudit, féru de littérature et de musique, a tenu à célébrer comme il se doit la mémoire de Marcel Proust dont on fête le 150e anniversaire cette année et le centenaire de la mort l’année prochaine.

Du 29 août au 9 octobre, dans les Hauts de France, d’éminents orchestres et solistes se succèdent et plusieurs conférences sont organisées sur l’écrivain, celle de Jérome Bastianelli, président de la société des Amis de Proust ayant ouvert le feu. Dans une programmation aussi avisée la Compagnie des Frivolités Parisiennes ne pouvait manquer à l’appel.  D’ailleurs, le directeur artistique, Christophe Mirambeau, avait déjà écrit un spectacle autour de Reynaldo Hahn et du salon de Madame Lemaire particulièrement réussi.  


Amélie Robins, Léo Margue, Philippe Brocard et les Frivolités Parisiennes © DR

A eux seuls les artistes des Frivolités Parisiennes sont le théâtre de l’Opéra Comique en voyage à travers la France entière avec chanteurs, orchestre symphonique et metteurs en scène ! Une incroyable ambition couronnée de succès. On se souvient des petits miracles qu’ont été les mises en scène du Petit Faust d’Hervé, du Petit Duc de Lecocq (inoubliable), de Yes de Maurice Yvain. Répertoire exigeant s’il en est, ils ont compris l’esprit de l’opérette et de l’opéra-comique léger, et nous le savourons avec eux.  Ainsi, c’est vraiment la scène où leur talent se déploie vraiment. On l’a bien senti, dans la splendide Cité de la Musique et de la Danse de Soissons, lors du concert symphonique du 21 septembre consacré aux « Folies 1890 ». L’orchestre, jeune, fringant, et complice, sous la direction endiablée et précise de Léo Margue a fait feu de tout bois dans un répertoire plein de découvertes. La soprano Amélie Robins, idéale pour ce répertoire (voix cristalline, frimousse polissonne et technique impeccable) brûle les planches. Quant au baryton Philippe Brocard, comédien hors pair, il parvient, sans quitter son pupitre, à dessiner toute une série de personnages. La voix est belle, l’émission franche et il déguste son texte avec délectation. On n’en perd pas une bribe. Du coup les admirateurs des Frivolités Parisiennes sont restés un peu sur leur faim. Après la présentation très détaillée, faite en préambule par Christophe Mirambeau, il y avait quelque chose de trop sage et de didactique dans ce concert. Plutôt qu’une explication de texte, on aurait aimé une sorte de narration que les deux chanteurs auraient contée à merveille afin de mieux saisir le déroulement des textes chantés. Les musiques sont souvent superbes. Citons Saint-Saëns (magnifique Ascanio), Hahn (Malvina), Audran. Mais c’est vraiment au bis quand tous les artistes se sont mis à jouer – dans tous les sens du terme – le duo des Dindons de La Mascotte et quand l’Orchestre en son entier a chanté avec le public que l’esprit des Frivolités Parisiennes a soufflé et…en rafales !

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Note ForumOpera.com

2

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Emmanuel Chabrier

Cortège Burlesque

Edmond Audran

La Mascotte (« Couplets des présages », « duo des Dindons », « Chanson de l’Orang-Outan »)

Camille Saint-Saëns

Ascanio (« Mon cœur est sous la pierre » pour soprano et « Ô douce Hébé » pour baryton)

Reynaldo Hahn

Malvina (Boléro)

Victor Roger

Joséphine vendue par ses sœurs (duo de l’acte 3)

Claude Terrasse

Péché Véniel (Valse des péchés)

Edouard Lalo

La Jacquerie (Acte 1- Air de Banche)

Lucien Lambert

Le Spahi (duo de l’acte 1)

Amélie Robins, soprano

Philippe Brocard, baryton

Orchestre Symphonique des Frivolités Parisiennes

Direction musicale

Léo Margue

Soissons (dans le cadre du Festival de Laon)

Cité de la Musique et de la Danse

Mardi 21 septembre 2021 à 20h

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Qu’est-il arrivé à Baby Maria ?
Matthew WILD, Karsten JANUSCHKE, Nombulelo YENDE
Spectacle