Forum Opéra

MALETTI / MONTEVERDI, Le Carnaval Baroque – Rennes

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
1 janvier 2024
Mélismes circassiens

Note ForumOpera.com

3

Infos sur l’œuvre

Maletti, Litania dei Santi

Il Fàsolo

Serenata in lingua lombarda che fa madonna Gola a messir

Carnevale L’altra nott’al far’ del giorn’

Al me pias’ il columbott’ (Gola)

Al me pias’ il vin alban (Baccho)

Una volta fui al mar

Finiam la dunque, o fier Sguizzon

Mentre per bizzaria

Maletti, Chaconne

Anonyme, Vilanella del pescatore

Girolamo Kapsberger, Colascione

Anonyme, Tarantella del Gargano

Maletti, Preludio

Claudio Monteverdi & Virgilio Albanese Lamento del Naso

Il Fàsolo, Ballo di tre zoppi

Lamento di madama Lucia con la risposta di Cola Morescha di Schiavi

 

Crée le 6 janvier 2006 au Théâtre des Célestins , Lyon . Recrée à l’Opéra de Rennes, le 30 décembre 2023

Détails

Mise en scène et chorégraphie
Cécile Roussat

Costumes
Chantal Rousseau

Scénographie
François Destors

Lumières
Christophe Naillet

Maquillages
Mathilde Benmoussa

Masques
Julie Coffinières

 

Alto
Anaïs Bertrand

Ténor
Paco Garcia
Martial Pauliat

Baryton
Igor Bouin

Comédiens, mimes
Stefano Amori, Julien Lubek, Désiré Lubek

Mât chinois
Antoine Hélou, Rocco Le Flem

Acrobaties au sol
Max Spuhler

Acrobaties au sol, jonglage
Victor Zachor

Jonglage, roue cyr
Quentin Bancel

Le Poème Harmonique
Direction, guitare baroque et colascione
Vincent Dumestre

Violon
Louise Ayrton

Flûte, basson
Isaure Lavergne

Cornet à bouquin
Adrien Mabire

Viole de gambe
Lucas Peres

Percussions
Michèle Claude

Contrebasse
Simon Guidicelli

Opéra de Rennes, samedi 30 décembre 2023, 18h

 

Il y a presque vingt ans, Vincent Dumestre avait imaginé avec grand succès une première version de ce Carnaval Baroque, évocation burlesque et poétique d’une fin d’hiver à Rome au XVIIe siècle. Après une semaine de résidence à l’Opéra de Rennes, nous voilà projeté du temps de Noël à celui de Carnaval, dans la nouvelle mouture d’un spectacle délicieux, remarquablement rythmé et visuellement enchanteur.
En effet, que ce soit dans les matières, les couleurs, la structuration et l’occupation de l’espace, les costumes superbes de Chantal Rousseau, la scénographie de François Destors, la réussite est totale.

Vincent Dumestre et Cécile Roussat ont choisi de renoncer à un fil narratif précis pour proposer une déambulation dans les rues de la capitale, des fastes d’un banquet aristocratique aux charmes du théâtre de tréteaux qui plonge dans les origines de l’art du cirque, depuis toujours associé aux fêtes populaires, bien avant le temps des chapiteaux.

Le cadre religieux du Carnaval est rappelé par un superbe lever de rideau sur une procession religieuse toute en bougies et clair-obscur. Les lumières de Christophe Naillet sublimeront pareillement chaque tableau tout au long de la soirée. Le recueillement et la sobriété de cette Litania dei Santi de Maletti met immédiatement en valeur l’osmose du quatuor vocal qui fera tout autant merveille dans l’ébriété d’une canzonetta d’Il Fasolo ou le si amusant Lamento del Naso de Claudio Monteverdi et Virgilio Albanese. Anaïs Bertrand y offre son timbre plein, très droit, au focus précis, Igor Bouin son émission sereine et bien ancrée, Martial Pauliat à la belle prestance ne démérite pas même si ses aigus ont tendance à reculer, tandis que l’excellent Paco Garcia brille particulièrement dans la Tarantella del Gargano à la projection d’une grande d’autorité.

La partie vocale nous balade d’un patois à l’autre, du nord au sud de l’Italie dans des partitions folkloriques, charmantes ou parodiques. Elle s’avère finalement plutôt modeste en regard des partitions instrumentales qui elles-mêmes, sont toujours au service de la scène jusqu’à quelques interactions savoureuses qui réjouissent le public.
Le programme est construit autour du compositeur d’opéras Francesco Manelli, directeur de troupe lyrique, qui sous le pseudonyme de Il Fasolo – le haricot ! – composa également une musique de carnaval, toute en légèreté, à laquelle Le Poème Harmonique consacra un disque en 2002 sous le label Alpha.
Si le son à sept instrumentistes manque parfois d’ampleur – ce qui risque de poser question la semaine prochaine dans le vaste vaisseau du Théâtre des Champs Élysées -, le travail de rythmique, de couleurs et de nuances élaboré par le Poème Harmonique est un pur régal dans une connexion idéale avec l’action au plateau, des jeux d’écho entre le geste de l’acrobate, du mime et celui du musicien. Le choix d’instrumentation joue des atmosphères avec autant d’intelligence que de sensibilité. Les soli au cornet à bouquin, à la flûte ou au colascione sont particulièrement délectables.

© Laurent_Guizard

Le temps de Carnaval est celui de l’inversion des valeurs, où tout est sans dessus dessous avant l’austérité du Carême. Or, bouleverser l’ordre habituel du monde, voilà précisément l’essence du cirque : jonglages avec balles, massues mais également balai, diabolo endiablé et incroyable roue cyr, tours de passe-passe et multiplication magique des flacons de vins, danse de corde, mat chinois, acrobaties, pyramides humaines… Huit épatants artistes circassiens déroulent avec une formidable fluidité tous les possibles du genre. Sous les apparences d’improvisations potaches, les lazzis – loufoqueries – de la commedia dell’arte rendent les changements techniques parfaitement naturels. Ainsi, le public retrouve son âme d’enfant, galvanisé par les rires délicieux des bambins venus profiter du spectacle et qui s’esclaffent devant chaque pitrerie, entraînant les adultes dans leur sillage.

Un spectacle à applaudir à Rennes les 2 et 3 janvier ; à retrouver dès le 13 au Théâtre des Champs Élysées; le mois suivant à l’opéra de Rouen ainsi qu’à Tourcoing; en mars à Vitry-sur-Seine et en mai au Théâtre de Caen.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Note ForumOpera.com

3

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Maletti, Litania dei Santi

Il Fàsolo

Serenata in lingua lombarda che fa madonna Gola a messir

Carnevale L’altra nott’al far’ del giorn’

Al me pias’ il columbott’ (Gola)

Al me pias’ il vin alban (Baccho)

Una volta fui al mar

Finiam la dunque, o fier Sguizzon

Mentre per bizzaria

Maletti, Chaconne

Anonyme, Vilanella del pescatore

Girolamo Kapsberger, Colascione

Anonyme, Tarantella del Gargano

Maletti, Preludio

Claudio Monteverdi & Virgilio Albanese Lamento del Naso

Il Fàsolo, Ballo di tre zoppi

Lamento di madama Lucia con la risposta di Cola Morescha di Schiavi

 

Crée le 6 janvier 2006 au Théâtre des Célestins , Lyon . Recrée à l’Opéra de Rennes, le 30 décembre 2023

Détails

Mise en scène et chorégraphie
Cécile Roussat

Costumes
Chantal Rousseau

Scénographie
François Destors

Lumières
Christophe Naillet

Maquillages
Mathilde Benmoussa

Masques
Julie Coffinières

 

Alto
Anaïs Bertrand

Ténor
Paco Garcia
Martial Pauliat

Baryton
Igor Bouin

Comédiens, mimes
Stefano Amori, Julien Lubek, Désiré Lubek

Mât chinois
Antoine Hélou, Rocco Le Flem

Acrobaties au sol
Max Spuhler

Acrobaties au sol, jonglage
Victor Zachor

Jonglage, roue cyr
Quentin Bancel

Le Poème Harmonique
Direction, guitare baroque et colascione
Vincent Dumestre

Violon
Louise Ayrton

Flûte, basson
Isaure Lavergne

Cornet à bouquin
Adrien Mabire

Viole de gambe
Lucas Peres

Percussions
Michèle Claude

Contrebasse
Simon Guidicelli

Opéra de Rennes, samedi 30 décembre 2023, 18h

 

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

« Par Toutatis », tout sur Atys !
LivreSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Ce n’est qu’un au revoir ?
Sondra RADVANOVSKY, Jonas KAUFMANN, Nadine SIERRA
Spectacle