Forum Opéra

BERNSTEIN, West Side Story — Salzbourg

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
15 mai 2016
Un coup de maître

Note ForumOpera.com

4

Infos sur l’œuvre

Comédie musicale en deux actes, créé au National Theatre, Washington, le 19 août 1957.

Version définitive créée au Winter Garden Theatre, New-york, le 26 septembre 1957.

Livret d’Arthur Laurents d’après Roméo et Juliette de William Shakespeare

Lyrics de Stephen Sondheim

Détails

Mise en scène

Philip William McKinley

Chorégraphie

Liam Steel

Décors

George Tsypin

Costumes

Ann Hould-Ward

Eclairages

Patrick Woodroffe

Son

Gerd Drücker

Maria (aujourd’hui)

Cecilia Bartoli

Tony

Norman Reinhardt

Maria (dans le passé)

Michelle Veintimilla

Anita

Karen Olivo

Bernardo

George Akram

Riff

Dan Burton

Les Jets

Action

Jon-Scott Clark

A-Rab

Michael Carolan

Baby John

Josh Tye

Snowboy

Sean Lopeman

Big Deal

Alastair Postlethwaite

Diesel

Linus Henriksson

Gee-Tar

Callum Aylott

Mouthpiece

Aston Newman Hannington

Tiger

Austin Fagan

Anybodys

Kirstie Skivington

Graziella

Carrie Willis

Velma

Jacquie Biggs

Minnie

Lizzi Franklin

Clarice

Michelle Antrobus

Pauline

Nell Martin

Debbie

Hannah McDonagh

Maxine

Sorina Kiefer

Donna

Anna Friederike Wolf

Tammy

Meri Ahmaniemi

Les Sharks

Chino

Liam Marcellino

Pepe

Nathan Graham

Indio

Matt Jones

Luis

Lorenzo Soragni

Anxious

Gregor Krammer

Nibbles

Zak Nemorin

Juano

Fletcher Dobinson

Toro

Marcell Prét

Moose

José Antonio Domínguez,

Rosalia

Amanda Digón Mata

Consuelo

Mariana Souza

Francisca

Carly Mercedes Dyer

Teresita

Angela Marie Hurst

Estella

Lara de Toscano

Margarita

Anna Bárbara Bonatto

Wanda

Noluyanda Mqulwana

Carmen

Marika Gangemi

Lucy

Giulia Fabris

Les adultes

Doc

Cheyne Davidson

Schrank

Dave Moskin

Krupke

Daniel Rakasz

Gladhand

Marco Dott

Salzburger Bachchor

Chef des chœurs

Alois Glaßner

Orchestra Symphonique du Vénézuela Simón Bolívar

Direction musicale

Gustavo Dudamel

Salzbourg, Felsenreitschule, le 15 mai 2016, 15h.

Directrice artistique du Festival de Pentecôte de Salzbourg depuis 2012, et confirmée jusqu’en 2021, Cecilia Bartoli réalise cette année un coup de maître. Pour cette édition autour du thème de Roméo et Juliette, West Side Story était certes un titre pertinent, mais bien loin du savoir-faire salzbourgeois et surtout des talents musicaux de la diva romaine qui approche la cinquantaine. Sur ce dernier point, la difficulté est habilement détournée par le metteur en scène Philip William McKinley. Dans un flashback, Maria se remémore les événements passés. Elle porte un habit de deuil. Son double joue et danse, mais c’est elle qui chante, esquissant parfois quelques pas. Parfois les deux personnages interagissent, comme lorsque la Maria d’hier se regarde dans un miroir en préparant son rendez-vous avec Tony, tandis que la Maria d’aujourd’hui la contemple de l’autre côté. A défaut d’être original, le procédé est efficace et excellemment réglé : loin d’affadir le spectacle, cette distanciation renforce au contraire l’émotion en transfigurant certains côtés bluettes en tragédie. McKinley nous conduit ainsi jusqu’à une conclusion pertinente et plus proche de l’original shakespearien :  Maria se jette sous les roues du métro et rejoint son amant dans la mort.

Pour remplir l’immense scène du Manège aux rochers, George Tsypin a conçu une scénographie spectaculaire sur plusieurs niveaux. Les différents lieux de l’action sont parfaitement intégrés : bar au niveau de la scène, atelier de couture au premier étage, chambre de Maria au second, métro au fond, etc. Les panneaux mobiles dégagent ou limitent l’espace suivant les besoins : bagarres , danses ou au contraire scènes intimistes. Un gigantisme qui ne vient pas contrecarrer la fluidité, digne des spectacles les mieux rodés de Broadway. Les costumes très flashy d’Ann Hould-Ward sont esthétiquement superbes, et permettent de bien repérer les différents clans sur l’espace scénique. Excellents éclairages également de Patrick Woodroffe, variant également les ambiances en fonction du livret. Dans un tel lieu, il était indispensable de sonoriser les artistes, choses faites mais avec une relative discrétion et une parfaite spatialisation.

Cecilia Bartoli incarne une Maria un peu mûre, au timbre fruité, le chant servi par une technique impeccable. Dans ce répertoire où on ne l’attendait pas, la surprise vient surtout de la charge émotive de son interprétation, d’une grande force et d’une grande justesse. Malgré le flashback, Bartoli ne campe pas une Maria détruite par la perte de son amant, mais au contraire pleine d’espoir, animée qu’elle est par la certitude qu’elle retrouvera Tony par-delà la mort, après une ultime promenade nostalgique dans ses souvenirs. Vrai ténor d’opéra, Norman Reinhardt campe un Tony d’une parfaite musicalité, au timbre lumineux, aux aigus superbes, jouant des différents registres (voix de poitrine, voix mixte) au gré des nécessités dramatiques. Au contraire de certains artistes lyriques qui se sont épisodiquement essayés au genre, Reinhardt sait faire oublier ses origines lyriques et chanter comme un vrai artiste de musical. Excellent acteur, il ne lui manque que la jeunesse pour être véritablement crédible face à des partenaires : ici, Tony est définitivement passé dans le monde des adultes. Le reste de la distribution est dramatiquement et vocalement excellent, digne des meilleures productions de Broadway, avec en particulier l’épatante et émouvante Anita de Karen Olivo. Les ballets n’ont pas encore toute la fluidité souhaitée, mais nul doute qu’ils seront parfaits pour la reprise de cette été.

Le choix de Gustavo Dudamel et de l’Orchestre Simón Bolívar est un autre coup de génie. Jamais cette partition n’aura été dirigée avec une telle fièvre, un tel rythme, de telles couleurs : la rigueur d’un orchestre symphonique allié au brio d’une formation latino. Surtout, Dudamel va chercher dans cette partition des sonorités, des dissonances, des effets qu’on n’avait jamais entendu auparavant (extraordinaire introduction d' »America », méconnaissable). Et cette recherche n’est jamais au détriment du théâtre et des chanteurs : avec Dudamel, c’est toute une équipe qui est fédérée au service de la musique. 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Note ForumOpera.com

4

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Comédie musicale en deux actes, créé au National Theatre, Washington, le 19 août 1957.

Version définitive créée au Winter Garden Theatre, New-york, le 26 septembre 1957.

Livret d’Arthur Laurents d’après Roméo et Juliette de William Shakespeare

Lyrics de Stephen Sondheim

Détails

Mise en scène

Philip William McKinley

Chorégraphie

Liam Steel

Décors

George Tsypin

Costumes

Ann Hould-Ward

Eclairages

Patrick Woodroffe

Son

Gerd Drücker

Maria (aujourd’hui)

Cecilia Bartoli

Tony

Norman Reinhardt

Maria (dans le passé)

Michelle Veintimilla

Anita

Karen Olivo

Bernardo

George Akram

Riff

Dan Burton

Les Jets

Action

Jon-Scott Clark

A-Rab

Michael Carolan

Baby John

Josh Tye

Snowboy

Sean Lopeman

Big Deal

Alastair Postlethwaite

Diesel

Linus Henriksson

Gee-Tar

Callum Aylott

Mouthpiece

Aston Newman Hannington

Tiger

Austin Fagan

Anybodys

Kirstie Skivington

Graziella

Carrie Willis

Velma

Jacquie Biggs

Minnie

Lizzi Franklin

Clarice

Michelle Antrobus

Pauline

Nell Martin

Debbie

Hannah McDonagh

Maxine

Sorina Kiefer

Donna

Anna Friederike Wolf

Tammy

Meri Ahmaniemi

Les Sharks

Chino

Liam Marcellino

Pepe

Nathan Graham

Indio

Matt Jones

Luis

Lorenzo Soragni

Anxious

Gregor Krammer

Nibbles

Zak Nemorin

Juano

Fletcher Dobinson

Toro

Marcell Prét

Moose

José Antonio Domínguez,

Rosalia

Amanda Digón Mata

Consuelo

Mariana Souza

Francisca

Carly Mercedes Dyer

Teresita

Angela Marie Hurst

Estella

Lara de Toscano

Margarita

Anna Bárbara Bonatto

Wanda

Noluyanda Mqulwana

Carmen

Marika Gangemi

Lucy

Giulia Fabris

Les adultes

Doc

Cheyne Davidson

Schrank

Dave Moskin

Krupke

Daniel Rakasz

Gladhand

Marco Dott

Salzburger Bachchor

Chef des chœurs

Alois Glaßner

Orchestra Symphonique du Vénézuela Simón Bolívar

Direction musicale

Gustavo Dudamel

Salzbourg, Felsenreitschule, le 15 mai 2016, 15h.

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Curieux ne pas s’abstenir !
Camilla Carol FARIAS, Francesco BOSSI, Luis MAGALLANES
Spectacle