Forum Opéra

VIVALDI, Il Teatro Sant’ Angelo – Evian

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
5 juillet 2024
Feu d’artifice à Evian

Note ForumOpera.com

4

Infos sur l’œuvre

Détails

Teatro Sant’Angelo

Sinfonia, l’Olimpiade, Antonio Vivaldi

« Il moi crudel amor », Rodomonte sdegnato, Michelangelo Gasparini

« Siam navi », l’Olimpiade, A. Vivaldi

« Nell’onda chiara », Arianna, Giovanni Alberto Ristori

« Astri aversi », Amalasunta, Fortunato Chelleri

Concerto madrigalesco en ré m, Antonio Vivaldi

« La navicella », Amalasunta, Fortunato Chelleri

« Quella bianca e tenerina », L’incoronazione de Dario, Antonio Vivaldi

« Gelido in ogni vena », Farnace, Antonio Vivaldi

Concerto madrigalesco, Concerto pour cordes en ut majeur, Antonio Vivaldi

« Con favella de’pianti », Cleonice, Giovanni Alberto Ristori

« Sovvente il sole », Andromeda liberata, Antonio Vivaldi

« Alma oppressa », La fida ninfa, Antonio Vivaldi

 

Mezzo-soprano
Adèle Charvet

Le Consort
Théotime Langlois de Swarte, violon

Rencontres Musicales d’Évian, La Grange au Lac, mardi 2 juillet 2024, 15h

Les Rencontres Musicales d’Evian font la part belle à toutes les musiques et la Grange au Lac résonne cet après-midi de l’enthousiasmante proposition du Consort qui, sous ce titre « Teatro Sant’Angelo » donne à entendre la musique voulue par Vivaldi dans ce lieu disparu dont il était l’impresario, c’est-à-dire le programmateur.

La connivence entre les musiciens et la mezzo, Adèle Charvet, est évidente, tout comme la maîtrise de ce répertoire enregistré l’an passé.
Le programme, impeccablement construit, décline tout l’arc en ciel des émotions humaines, porté par une chanteuse en état de grâce. Formidable comédienne qui incarne chaque caractère avec autant d’implication que de talent, la jeune femme est également une superbe chanteuse, autant à l’aise dans le cantabile que dans les airs brillants. Les ornements sont abordés avec inventivité et précision, les coloratures pyrotechniques négociées avec autant de naturel que d’aisance.

Pour ébouriffantes qu’elles soient, ces vocalises ne sont jamais gratuites, toujours motivées par l’état d’esprit du personnage dont les états d’âme sont parfaitement perceptibles.
Cela s’avère patent avec Antonio Vivaldi dès le « Siam navi », extrait de l’Olimpiade où le large ambitus n’empêche jamais l’impeccable unité des registres, comme plus tard avec le volcanique « Alma oppressa » d’une énergie proverbiale, aux mélismes étourdissants.
L’émotion nous étreint avec « Sovvente il sole ». Là, dès la magnifique introduction orchestrale, l’artiste vibre de sentiment contenu et silencieux avant que sa voix ne s’entremêle avec le superbe violon de Théotime Langlois de Swarte dans une harmonie pleine de magie.

« Gelido in ogni vena » pour sa part, constitue sans doute l’acmé de la représentation avec des graves bien ancrés, verticaux, aussi noirs que l’angoisse qui étreint Farnace, avant que la seconde partie, toute en retenue et piani, ne distille une infinie tendresse.

© Matthieu Joffres

L’Ensemble le Consort participe naturellement pleinement à cette réussite avec un sens de la tension dramatique, une gestion des contrastes, des nuances, des couleurs, proprement enthousiasmants. L’énergie le dispute à la précision et à la sensibilité tout au long de la séance, dans les airs accompagnés comme dans les deux Concerti de Vivaldi. Dans le premier – en ré mineur – ce qui frappe, c’est la joie manifeste des interprètes à jouer ensemble ; ces sourires qui soulignent une nuance, phrase particulièrement séduisante… Dans le second – en ut majeur – la première partie est particulièrement réussie ; dense, recueillie, avec une attaque des cordes appuyée et charnelle.

Le programme permet également de découvrir des raretés tout aussi ambitieuses comme le décoiffant « Astri aversi » de Fortunato Chelleri, au style toujours impeccable ; le « Nell onda chiara » de Giovanni Alberto Ristori à la ligne vocale si pure, ou encore « con favella de’pianti » du même compositeur, dont les enflés délicats, les beaux sons fêlés ne sont pas tout à fait droits mais chargés d’un léger vibrato qui palpite comme un cœur à nu.

La moitié de la salle est remplie des scolaires de la commune qui ont bien du mal à intégrer le concept de da capo et applaudissent à tout rompre mais pas toujours à bon escient. Cela n’empêchera pas l’orchestre de conserver sourire et concentration, ni l’ensemble du public de se lever finalement pour mieux manifester son enthousiasme.

Une générosité proverbiale se dégage de ce magnifique concert à découvrir au disque ou en tournée au Hindsgvl Festival (Danemark) le 5 juillet prochain, au festival Notre Dame de Vie de Mougins le 11, à Ambronay le 21 septembre avant un dernier feu d’artifice au Concertgebouw d’Amsterdam le 29.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Note ForumOpera.com

4

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Teatro Sant’Angelo

Sinfonia, l’Olimpiade, Antonio Vivaldi

« Il moi crudel amor », Rodomonte sdegnato, Michelangelo Gasparini

« Siam navi », l’Olimpiade, A. Vivaldi

« Nell’onda chiara », Arianna, Giovanni Alberto Ristori

« Astri aversi », Amalasunta, Fortunato Chelleri

Concerto madrigalesco en ré m, Antonio Vivaldi

« La navicella », Amalasunta, Fortunato Chelleri

« Quella bianca e tenerina », L’incoronazione de Dario, Antonio Vivaldi

« Gelido in ogni vena », Farnace, Antonio Vivaldi

Concerto madrigalesco, Concerto pour cordes en ut majeur, Antonio Vivaldi

« Con favella de’pianti », Cleonice, Giovanni Alberto Ristori

« Sovvente il sole », Andromeda liberata, Antonio Vivaldi

« Alma oppressa », La fida ninfa, Antonio Vivaldi

 

Mezzo-soprano
Adèle Charvet

Le Consort
Théotime Langlois de Swarte, violon

Rencontres Musicales d’Évian, La Grange au Lac, mardi 2 juillet 2024, 15h

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Samson retrouvé – et après ?
Lea DESANDRE, Nahuel DI PIERRO, Claus GUTH
Spectacle