Sur les ondes lyriques en juillet 2020

Par Marie-Laure Machado | sam 04 Juillet 2020 | Imprimer

Nos artistes ne manquent pas d’idées : en plein-air, drive-in, huis-clos ou streaming, contre vents et déluges covidiens, le grand festival d’ondes lyriques de juillet a bien lieu. Avec Arche de Noé, chants de mortels et dieux, éden sériel, Pinocchio, bohémiens et fosse qui tonne, des nuits à faire vaciller les cœurs comme les étoiles…


Dernière minute

. Depuis jeudi 25 juin, sur PBZ-replay : Hervé, Mam’zelle Nitouche – Opéra de Lausanne, 2018

. Depuis samedi 27 juin, Associazione-Italiafestival, jusqu’en septembre : Giacomo Puccini, Gianni Schicchi – Viareggio, Citadella del Carnevale, Festival Puccini-Torre del Lago, 2020 – Premier opéra mis en scène en Europe, avec chanteurs masqués !

. Depuis mercredis 1er et 8 juillet, Metaclassique-radio : « Sidérer » avec Lambert Dousson (« Essai sur la musique et la violence » - Ed.MF) – « Guider » avec le musicologue Jean-Jacques Griot et la pianiste Lydia Jardon – Deux émissions de David Christoffel – 2020

. Depuis mardi 7 juillet, facebook-OpéraBordeaux : Jules Massenet, Manon – Opéra National de Bordeaux, 2019

. Samedi 11 juillet, 21h15 CET, MassimoPalermoTV : Ludwig van Beethoven, Symphonie n°9 – D.Rancatore – R.Barbera – C.Amarù - G.Buratto – O.Meir Wellber – Palerme, Teatro Massimo, direct 2020

. Lundi 13 juillet, 01h CET, YT-TeatroColon, facebook-TeatroColon : Giuseppe Verdi, La Traviata – E.Jaho – S.Pirgù – F.Vitesse – E.Pido – Buenos Aires, Teatro Colon, 2017

. Lundi 13 et mardi 14 juillet, 19h30 CET, YT-OpéraDeParis, facebook-OpéraDeParis : Dukas, Strauss, Fauré, Saint-Saëns, Mozart, Concert Solidaire – Julie Fuchs – Stéphane Degout – Philippe Jordan - Chœur et Orchestre de l’Opéra de Paris – Paris, Palais Garnier, 2020

. Depuis mardi 14 juillet, sur LaScèneNumérique-FestivalAix : Wolfgang Amadeus Mozart, Requiem – R.Pichon (dm) – R.Castellucci (mes) – Festival d’Aix, 2019

. Mercredi 15 juillet, 21h CET, YT-TCBO, et aussi dimanche 9 août, 20h CET : Saint-Saëns, Massenet, Puccini, Cilea, Verdi, Récital Veronica Simeoni et Roberto Aronica – Bologne, Teatro Comunale, direct 2020

. Mercredi 15 juillet, 20h CET, MyOperaPlayer-TeatroReal : Giuseppe Verdi, La Traviata – M.Rebeka – M.Fabiano – A.Rucinski - Madrid, Teatro Real, gratuit et direct 2020

. Depuis vendredi 17 juillet, sur YT-MariinskyTheatre : Récital Ekaterina Semenchuk - Vasily Popov (piano) – Saint-Pétersbourg, Théâtre Mariinsky, 2020

. Samedi 18 juillet, 19h CET, SanFranciscoOpera-streaming : Gioachino Rossini, La Cenerentola – K.Deshayes - R.Barbera - San Francisco Opera, 2014

. Lundi 20 juillet, 20h30 CET, Musiq3 : Concert Prélude à la Fête Nationale Belge – J.Devos – S.Huang – T.Blondelle – M.Schonwandt - BNO – Bruxelles, Bozar, 2020   

. Mardi 21 juillet, 21h CET, ItaliaFestival.tv : Richard Strauss, Ariadne auf Naxos – C.Remigio – J.Pratt - P.Pretti - Martina Franca, Palazzo Ducale, Festival della Valle d’Itria, direct 2020

. Mercredi 22 juillet, 21h CET, FestivalValled’Itria-webtv : Richard Strauss, Le Bourgeois Gentilhomme – Martina Franca, Festival Valle d’Itria, direct 2020

. Depuis jeudi 23 juillet, sur YT-MarrinskyTheatre : Giacomo Puccini, Tosca – Saint-Pétersbourg, Théâtre Mariinsky, 2014

. Vendredi 24 juillet, 23h CET, LosAngelesOpera-athome : Richard Wagner, « The RING-a-Thon » - Ring 2010 - sur 24h avec entretiens divers – Los Angeles Opera, 2010

. Samedi 25 juillet, 16h CET, BRKlassik-radio : Richard Wagner, Extraits d’opéras – Wesendonck Lieder – C.Nylund – KF.Vogt – J.Schneiderat – C.Thielemann – Bayreuth Festspiele, direct 2020

. Samedi 25 juillet, 20h CET, France-Musique : Pietro Mascagni, Iris – Festival de Montpellier, 2016

. Dimanche 26 juillet, 21h30 CET, LOperaInternationalMagazine-streaming : Récital Puccini – S.Yoncheva – M.Ciaponi – FI.Ciampa – Lucca, Piazza San Martino, direct 2020

. Dimanche 26 juillet, 21h 15 CET, MassimoPalermoTV : Giuseppe Verdi, Messa da Requiem  - Palerme, Teatro di Verdura, direct 2020

. Dimanche 26 juillet, 20h CET, facebook-KromerFestivalBiecz, YT-KromerFestivalBiecz : « Musiques au Louvre » - A.Charvet – Le Poème Harmonique – V.Dumestre – Sainte Opportune du Bosc, Château du Champ de Bataille, 2020

. Dimanche 26 juillet, 20h CET, France-Musique : Wolfgang Amadeus Mozart, Le Nozze di Figaro – Festival de Beaune, 2007

. Jeudi 30 juillet, 20h CET, FestivalCastellPeralada-livestream : Récital Carlos Alvarez – Rubèn Fernàndez Aguirre (piano) – Festival Castell Peralada, direct 2020

. Vendredi 31 juillet, 21h15 CET, TCFwebTV : « Concerto per Genova » – F.Luisi – S.Gamberoni – F.Meli – L.Salsi – R.Scandiuzzi – GB.Parodi… - Inauguration du nouveau viaduc – Gênes, Teatro Carlo Felice, direct 2020


►Jusqu’au 16 octobre, sur Operavision, et sur Festival-Verdi-Parme-streaming : Giuseppe Verdi, Nabucco – Parme, Teatro Regio, Festival Verdi, 2019

Un « Nabucco hype », mais un  Nabucco plein d’humanité ; « voir les choses avec le cœur », comme dit le renard au Petit Prince, est une des volontés artistiques du tandem Stefano Ricci-Gianni Forte, à la mise en scène. Transformer les Hébreux du livret en migrants ou réfugiés de tous pays, en d’autres temps, est affaire de compassion humaine. La faiblesse de cette production c’est, en réalité, son statisme. Son ressort : la musique, avec la direction musicale enflammée de Francesco Ivan Ciampa, l’Ismaele vigoureux d’Ivan Magri, l’émouvante Fenena d’Annalisa Stroppa, Michele Pertusi, Zaccaria parfait de voix comme d’expression, Saoia Hernàndez, Abigaille carnassière mais nuancée, enfin, le Nabucco d’Amartvushin Enkhbat, baryton d’exception, par sa musicalité et ses dons vocaux. Avec, aussi, Elisabetta Zizzo, Gianluca Breda, Manuel Pierattelli, sans oublier l’admirable Coro del Teatro Regio Parma, dans un « Va, pensiero » d’une déchirante beauté. (A lire : l’histoire du vrai Nabuchodonosor II).

►Toujours sur Opera-Helsinki-streaming : Giacomo Puccini, Tosca – Helsinki, Oopperabaletti, 2018

►Du vendredi 3 juillet au mercredi 17 juillet, sur ROH-streaming : Giacomo Puccini, La Bohème – Londres, ROH, 2017

Hum…oui, effectivement, le pigeonnier des bohémiens fait plus penser à un loft qu’à une piaule d’étudiants en soupente ! Mais ne soyez pas méfiants, entre respect et modernité, cette mise en scène de La Bohème, par Richard Jones, a du cachet : fidélité au livret, notamment dans d’éclatants costumes 19e siècle, plus échappée contemporaine dans les tracés et perspectives nets des quatre décors. Michael Fabiano est un Rodolfo brillant vocalement, aux vêtements froissés, aux cheveux longs cracras, comme il se doit pour un poète pauvre ; et contrairement à l’impeccable col Claudine, à la robe soignée, bleue comme les yeux de Nicole Car, excellente cousette Mimi. Avec la Musetta séductrice de Simona Mihai, le bouillonnant Marcello de Mariusz Kwiecen, Florian Sempey, Luca Tittolo, tous dirigés par un amoureux de la partition, Antonio Pappano. Une Bohème, comme la voulait Puccini, cohérente, sobre, équilibrée.

►Du vendredi 3 au dimanche 5 juillet, Opera-Rome-streaming : Georges Bizet, Carmen – Rome, Teatro dell’Opera, 2017

►Depuis vendredi 3 juillet, Arteconcert : Récital Karita Mattila – Ville Matvejeff (piano) – Festival de Savonnlina, Château d’Olavinlina, 2020

►Samedi 4 juillet, 21h15 CET, Opera-Streaming-Emilia-Romagna : Gala Verdiano – Francesco Meli – Luca Salsi – Davide Cavalli (piano) – Piacenza, Teatro Municipale, direct 2020

►Dimanche 5 juillet, 20h CET, France-Musique : Richard Wagner, Der fliegende Holländer – Chorégies d’Orange, 2013

►Dimanche 5 juillet, 21h CET, PBZ-Radio-Classical : André-Modeste Grétry, La Caravane du Caire – CD-PBZ-2014

►Dimanche 5 juillet, 21h30 CET, Arteconcert, et RAI3-radio : E.Milch-Sheriff, Beethoven, Messe en ut majeur – Festival « Sotto una nuova luce » - Palerme, Teatro Massimo, direct 2020  

►Lundi 6 juillet, 10h CET, Arteconcert, et mardi 7 juillet, 21h CET, Festival-Aix-streaming : Philippe Boesmans, Pinocchio – Festival d’Aix-en-Provence, 2017

Aix, Bruxelles, Dijon, CD-DVD, en 2017 et 2018, Forumopera nous retraçait les premières représentations du Pinocchio de Boesmans-Pommerat. Les virtuosités de ce « petit truc pour enfants », que souhaitait produire notre compositeur belge, émerveillent votre commentatrice. Les 36 chapitres du feuilleton de Carlo Collodi sont repensés par Pommerat, pour garder toutes les épreuves de Pinocchio, en actions rapides, incessantes. Mobile, exubérante, l’infiniment protéiforme partition de Boesmans colle idéalement au livret. Avec scénographie et effets enchanteurs car artisanaux, le pays du pantin de bois, extraordinaire Chloé Briot, est un théâtre ambulant, pauvre, dont le directeur, splendide Stéphane Degout, conte cruautés comme fééries. Avec, aussi, les passionnants Marie-Eve Munger, Julie Boulianne, Vincent Le Téxier, Yann Beuron, et Emilio Pomarico, à la direction musicale.  

►Lundi 6 juillet, 20h30 CET, Philharmonie-Paris-streaming : Leoncavallo, Mahler, Rossini, Humperdinck, Prokofiev, Concert M.Werba – L.Papot – E.Mazzola – ONDIF – Philharmonie de Paris, Grande Salle Pierre Boulez, 2015

►Mardi 7 juillet, 21h30 CET, Ravenna-Festival-live : « La Peste di Amburgo (1663) » - G. Gibelli (sop) – F.Bettini (bar) – V.Ghielmi (dm) – Il Suonar Parlante Ensemble – Ravenna, Rocca Brancaleone, direct 2020

► Mercredi 8 juillet, 20h CET, FestivalMusical-Namur-streaming, facebook-FestivalMusical-Namur, YT-FestivalMusical-Namur, et Musiq3-radio : « L’Arche de Noé » - Leonardo Garcia Alarcon – Cappella Mediterranea – Chœur de Chambre de Namur – Namur, Eglise Saint-Loup, direct 2020

Contre vents et déluges covidiens, le Noé du Festival Musical de Namur 2020, Leonardo García Alarcón, jette l’ancre de son arche à l’Eglise Saint-Loup, pour l’unique concert live, parmi les évènements virtuels de cette année. Toute son arche est là : son épouse Rad-Mariana Flores, le ramier soliste Valerio Contaldo, tous les oiseaux du Chœur de Chambre de Namur, sans oublier les différentes espèces musiciennes de la  Cappella Mediterranea. Le programme, généreux, a toutes les couleurs de l’arc-en-ciel de Noé, avec quelques compositeurs rares du 20e siècle, Jacques Arcadelt (1507-1568), originaire de Namur, et une foultitude de fascinants dinosaures du 17e, Cavalli, Monteverdi, Strozzi, Draghi, A.Scarlatti, pour ne citer qu’eux…Nous entendrons, bien sûr, du Falvetti, dont Leonardo García Alarcón  a exhumé Il Diluvio Universale, (CD), œuvre inspiratrice du titre de ce concert à huis clos, visible en drive-in, en Belgique.

►Vendredi 10 juillet, 21h30 CET, Ravenna-Festival-live : Monteverdi, Laurenzi, Ferrari, Cavalli, « Amor Tiranno » - Carlo Vistoli – Filippo Pantieri – Ensemble Sezione Aurea – Ravenne, Rocca Brancaleone, direct 2020

Après ces longs mois de silence, dus au confinement, la musique renaît au Ravenna-Festival, depuis le 21 juin. Et quelle félicité d’entendre dans les vieux murs de Rocca Brancaleone, citadelle vénitienne du Quatrocento, les amours malheureuses dans les opéras et recueils vénitiens du Seicento ! De la rancœur du roi Iarba envers Didone, chez Cavalli, en passant par la colère d’Ottone contre Poppea, ou encore les tourments d’Apollo, que Dafne fuit, chez Monteverdi, – entre autres partitions –, le lumineux contre-ténor Carlo Vistoli chante avec éloquence les affetti de ces amoureux rejetés, mortels ou dieux. Dans un même souffle musical, sensitif, le claveciniste-chef Filippo Pantieri et l’Ensemble Sezione Aurea l’accompagnent, comme sur leur CD-« Amor Tiranno », paru récemment.

►Vendredi 10 juillet, 19h CET, Operavision : Vincenzo Bellini, I Puritani – Stuttgart, Staatsoper, 2018

« I Puritani sont-ils le sujet de l’opéra de Bellini ? » Oui, mais ce thème contient aussi l’histoire d’amour romantique d’Elvira, fille du chef de ces Puritains. Jossi Wieler et Sergio Morabito ne matérialisent, obsessionnellement, sur scène, que cette communauté politico-religieuse d’extrémistes rigides, bourrés de troubles psychiatriques ; exit les émois romantiques ! Leur mise en scène est volontairement laide, impeccablement percutante, jusqu’à transformer le lieto fine en triste fin ; était-ce vraiment nécessaire ? Le festival de bel canto, composé par Bellini parvient tout de même à briller, avec l’Elvira virtuosissime d’Anna Durlovski, l’Arturo so élégiaque de René Barbera, l’intéressant Giorgio d’Adam Palka, Gezim Myshke, Riccardo puissant, ainsi que Diana Haller (Enrichetta), Roland Bracht (Lord Valton), Heinz Göhrig (Bruno) et Manlio Benzi, à la baguette. 

►Samedi 11 juillet, 20h CET, France-Musique : Beethoven, Mozart, Concert du Balthasar Neumann - V.Gens – S.de Barbeyrac – T.Hengelbrock – et hommage à Jessye Normann -  Aix-en-Provence, Théâtre de l’Archevêché, 2020

►Dimanche 12 juillet, 20h CET, France-Musique : Puccini, Verdi, Soirée Chorégies d’Orange -  La Bohème (2005) – Hommage à Nicolas Joël – Simon Boccanegra (1985) – extraits - 

►Du lundi 13 au dimanche 19 juillet, Opéra-de-Paris-streaming, et France.tv : Arnold Schoenberg, Moses und Aron – Paris, Opéra Bastille, 2015

Dans ce Moses und Aron, (Bastille et DVD), le metteur en scène Romeo Castelluci exploite une gamme formidable de symboles, pour synthétiser un chef-d’œuvre complexe, et attendrir la cruauté du livret de Shoenberg. Quelques images : au I, un paradis d’apesanteur, l’éternité pleinement blanche du plateau vide, où Moses (Thomas-Johannes Mayer) « sprechgesangue » la pensée de Dieu et son frère Aron (John Graham Hall) chante vouloir la traduire au peuple ; beautés d’une communion sonore audacieuse, paradoxale, accompagnée par un éden sériel instrumental, vif et léger. Puis, le chœur des « enfants d’Israël », d’une ahurissante expressivité, ombres blanches comme ouate des nuages, espérant ce nouveau Dieu… Au II, la fosse tonne, les dissonances arrivent en avalanches, déstabilisent, le peuple rejette cet « Eternel », se remet à adorer le Veau d’or, se baigne, se roule dans l’or noir, pétrole ou or de notre société matérialiste… Dernière scène, la plus intense émotionnellement, Moses défend toujours l’idée (de Dieu), Aron objecte toujours que verbe et image peuvent  guider le peuple, et que les Tables de la Loi ne sont qu’image de l’idée. Accablé, Moses démolit ses tables et prie Dieu de le destituer de sa mission, entre graves impénétrables du tuba et unisson final de cordes cosmiques…

►Mardi 14 juillet, 21h10 CET, France2.tv, France-Inter, France.tv : Le Concert de Paris – 14 juillet 2020 – Paris, Champ-de-Mars – Tour Eiffel, direct 2020

Avec ou sans foule sur le Champ-de-Mars, mais avec son vaste public mondial (télés, radios, streamings), désormais coutumier de cette fête chaleureuse, Le Concert de Paris aura bien lieu ce 14 juillet. A la baguette, la cheffe Eun Sun Kim dirigera 65 instrumentistes de l’Orchestre National de France, les Maîtrise et Chœur de Radio-France, enchantés de revenir sur scène pour la première fois depuis le confinement, et un cast vocal, royal ! Nous entendrons : pour les incantations de tragédienne et les mélancolies soyeuses, Sonya Yoncheva ; le chant délié de Benjamin Bernheim, toujours prêt à bondir sur les cimes de sa tessiture lumineuse ; la pulpe vocale onctueuse, le legato comme le mordant de Ludovic Tézier ; enfin la jeune soprano Fatma Said, aux impulsions vermeil, au timbre fruité. Et pour les solistes instrumentaux : Sol Gabetta (violoncelle), Lisa Batiashvili (violon), Lucienne Renaudin Vary (trompette), Khatia Buniatishvili (piano).Une soirée incontournable !

►Mercredi 15 juillet, sur France.tv-Culturebox, pendant 1 an : Gustav Mahler, Das Lied von der Erde – arrangement pour orchestre de chambre d’A.Schoenberg et R. Riehm – Festival de Saint-Denis, Basilique, 2020

Fascinante à jamais, cette version du Das Lied von der Erde mahlérien, arrangement pour orchestre de chambre par Arnold Schoenberg (1920), achevé par Reiner Riehm en 1983 ! D’ironie tendue avec cors et bois, en élégie introspective ; puis trois miniatures : alla chinoise, aux vivacités rythmiques, ou encore dissonante ; pour finir par Der Abschied, chant tragique d’adieu au monde, avec hautbois bouleversant ; six lieder, précieux, aériens, où s’entrelacent ténor, baryton (ou alto) et instruments aux lignes solistes. Les prélude et interludes, « La selva virgen, en la selva oscura », pour orchestre de chambre, et automates jouant des percussions, sont du compositeur Pedro Garcia-Velasquez, co-fondateur du Balcon. Avec Kévin Amiel, Stéphane Degout, le chef Maxime Pascal et l’orchestre Le Balcon, ce concert a été enregistré le 2 juillet, dans le haut-chœur de la Basilique Saint-Denis.        

►Samedi 18 juillet, 20h30 CET, nationalopera.gr, YT-GNO, facebook-GNO : Verdi, Cilea, Gounod, Saint-Saëns, Récital Anita Rachvelishvili – Loukas Karytinos – Orchestre de l’Opéra National de Grèce – Athènes, Agora romaine, direct 2020

A l’Agora romaine, proche de l’Acropole, notre déesse géorgienne, Anita Rachvelishvili inaugure le cycle « Toute la Grèce, une Culture » , 111 manifestations culturelles, qui auront lieu dans 70 sites archéologiques grecs, du 18 juillet au 15 septembre. Avec un art de la gradation, savant aussi bien que luxueux, faculté liée à sa technique exigeante, comme à son ampleur vocale, avec son magnétisme, dans les supplications éperdues et les morsures odieuses, cet oiseau rare, aux rares beautés sonores, offre un récital d’airs de Verdi, Cilea, Gounod, Saint-Saëns, à l’Opéra National de Grèce et au monde entier, grâce à Internet. Une nuit à faire vaciller les cœurs et les étoiles, avec l’Orchestre de l’Opéra National de Grèce et sous la direction de Loukas Karytinos.

►Samedi 18 juillet, 20h CET, France-Musique : Jean-Philippe Rameau, Zais – Festival de Beaune, 2014

►Dimanche 19 juillet, 20h CET, France-Musique :  Haydn, Bach, Soirée Festival de Saintes – Les Sept Dernières Paroles du Notre Sauveur en Croix (2020) – et Cantate BWV127 - Messe brève en sol mineur BWV235 (2013) -  Saintes, Abbaye, 2020 et 2013

►Lundi 20 juillet, 20h CET, France-Musique : Offenbach, Fantasio – Festival de Montpellier, 2015

►Mardi 28 juillet, 14h05 CET, Ö1-radio : Franz Schubert, Lieder – M.Seidler – L.Mittelhammer – A.Freese – Hohemens, Markus Sittikus Hall, 2020

►Jeudi 30 juillet, 19h30 CET, Ö1-radio : Franz Schubert, Lieder – K.Krimel – D.Tchakarova - Hohemens, Markus Sittikus Hall, 2020


OpéraChezSoi

►Sur MET-streaming : Don Pasquale (5 juillet)  – La Donna del Lago (6 juillet)  – La Bohème (7 juillet)  – Il Trovatore (8 juillet)  – Cosi fan Tutte (9 juillet) – Francesca da Rimini (10 juillet) - Eugène Onéguine (11 juillet)  – Madama Butterfly (12 juillet)  – Tristan und Isolde (13 juillet) – (à suivre) 

►Sur StaatsoperUnterDenLinden-streaming : Tristan und Isolde (4 juillet) – Parsifal (5 juillet) – Macbeth (6 juillet) - Il Trovatore (7 juillet) – La Fiancée du Tsar (8 juillet) – Medea (9 juillet) – Manon (10 juillet) -

►Sur Opera-Stuttgart-streaming : Ring complet ! – Das Rheingold (3 juillet) – Die Walküre (10 juillet) – Siegfried (17 juillet) – Götterdämmerung (24 juillet) -

►Sur BRKlassik-radio : Das Rheingold-2015-Bayreuth-(25 juillet) - Die Walküre-2015-(26 juillet) – Siegfried-2015-Bayreuth-(27 juillet) - Götterdämmerung-2015-(28 juillet) – Lohengrin-1958-Bayreuth- (29 juillet) – Tristan und Isolde-1952-Bayreuth-(30 juillet) -  Tristan und Isolde-discographie-(30 juillet) – Der Fliegende Holländer-discographie-(31 juillet)     

►Sur Operavision : Tosca (3 juillet ) – Orfeo (7 juillet) – I Puritani (10 juillet) – Infinite Now (17 juillet) – Il Barbiere di Siviglia (24 juillet) – Wahnfried (28 juillet) – Der fliegende Holländer (31 juillet) -

►Sur France.tv-Chorégies-Orange-streaming : Il Trovatore (27 juin) – Madama Butterfly (4 juillet) – Requiem de Verdi ( 18 juillet ) -

►Sur FestivalAix-LaScèneNumérique, Arteconcert, France-Musique : Récital M.Kozena (6 juillet) – Pelléas et Mélisande (6 juillet) – Rigoletto (6 juillet) - Récital ML.Garnier (7 juillet) – Pinocchio (7 juillet) – Récital JJ.Orlinski (8 juillet) – Le Songe d’une Nuit d’Eté (8 juillet) – Récital PA.Binos-Djian (9 juillet) –  Don Giovanni (9 juillet) – Récital V.Gens - S.de Barbeyrac (10 juillet) – The Rake’s Progress (10 juillet) – Tosca (11 juillet) – Récital C.Gerharer (12 juillet) – Grandeur et Décadence de la Ville de Mahagonny (12 juillet) – Carmen (13 juillet) – Récital S.Devieilhe (14 juillet) – Requiem (14 juillet) – Elektra (15 juillet) -   

►Sur Festival-Namur-streaming : « Samson » de Haendel - 2017-2018 – « Saül » de Haendel – 2019 – dirigés par Leonardo García Alarcón – 

►Sur Verbier-Festival-streaming : Thomas Quasthoff (20 juillet) – Bryn Terfel (25 juillet) – Les Chanteurs de Verbier (26 juillet) -

Sur TeatroRegioTorino-streaming, et RAIPLAY-replays : Un Ballo in Maschera (13 juillet) – Don Carlo (14 juillet) – Tancredi (15 juillet) – Il Barbiere di Siviglia (15 juillet) – Le Nozze di Figaro (16 juillet) – Madama Butterfly (17 juillet) – La Bohème (20 juillet) – I Vespri Siciliani (21 juillet) – Edgar (22 juillet) -  Agnese (22 juillet) – Orfeo (23 juillet) – L’Italiana in Algeri (24 juillet) -  

Sur FestivalDellaValleD’Itria-WebTV : Opéras, archives, lives, sur ce nouveau site de streaming du Festival Della Valle d’Itria, c’est gratuit et il suffit de s’inscrire.

►Sur ReteToscanaClassica-radio : Ring complet, C.Thielemann – Das Rheingold (19 juillet) – Die Walküre (21 juillet) – Siegfried (23 juillet) – Götterdämmerung (25 juillet) -

►Sur YT-LaScala-Milan, facebook-LaScala-Milan, www.corrieredellasera.it : Concert L.Salsi–B.Rana–M.Maisky (6 juillet – 20h) – Concert F.Meli-F.Lombardi-et 3 instrumentistes – (8 juillet – 20h) – Récital I.Lungu-F.Capitanucci-et autres ex-élèves de l’Accademia Teatro alla Scala (13 juillet – 20h) –

►Sur ROH-streaming : Rusalka ( radio-3 au 18 juillet) – Eugène Onéguine (radio-3 au 25 juillet) – Tristan und Isolde (radio-3 au 27 juillet) – Die Zauberflöte (jusqu’au 4 juillet) – La Bohème (3 au 17 juillet) – Faust (13 au 30 juillet) -

►Sur Glyndebourne-streaming : Ravel Double Bill (28 juin au 5 juillet) – Der Rosenkavalier (5 au 12 juillet) – Billy Budd (12 au 19 juillet) – Il Barbiere di Siviglia (19 au 26 juillet) -  


Toujours en ligne

Pour les retransmissions et les « OpéraChezSoi » en replay, voir les ondes lyriques de juin 2020


 

 

 

 

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager