Sur les ondes lyriques en octobre 2018

Par Marie-Laure Machado | sam 06 Octobre 2018 | Imprimer

Les cigales et les fourmis de l’art lyrique bossent dur. Choisir les ondes lyriques d’octobre fut un casse-tête chinois. Sur le dessus du panier vous trouverez fraîcheur bouffonne et vieux bouffons, magie optique, bonbons hitchcockiens, travestis dans tous leurs états…


Dernière minute

. Vendredi 12 octobre, 20h30 CET, RAI3-radio : Leonard Bernstein, West Side Story – Roma, Parco della Musica, 2018

. Samedi 13 octobre, 19h05 CET, srv.deutschlandradio.de : Luigi Cherubini, Medea - Berlin, Staatsoper, 2018 (durée 3h29) – différé de la première.

. Mardi 16 octobre, 18h CET, medici.tv : Concert à la mémoire de Dmitri Hvorovstovsky – Moscou, Opéra Novaya, 2018

. Mardi 16 octobre, 20h CET, RAI3-radio : Vittorio Montalti et Giacomo Puccini, Ehi Gio’ – Le Villi – Florence, Maggio Musicale Fiorentino, 2018

. Samedi 20 octobre, 18h CET, BBC3-radio : Luigi Cherubini, Medea – Berlin, Staatsoper, 2018 (durée 3h29)

 . Samedi 20 octobre, 19h CET, NPO-Radio4 : Leos Janacek, JenufaAmsterdam, Dutch National Opera, 2018 (durée 4h)

. Samedi 20 octobre, 19h30 CET, Ö1-radio : Hector Berlioz, Les Troyens – Vienne, Wiener Staatsoper, 2018 (durée 4h30)

. Dimanche 21 octobre, 00h35 CET, France3-PaysdeLoire-direct : André Messager, Les P’tites Michu – Nantes, Théâtre Graslin, 2018 (durée 2h45)

.Mardi 23 octobre, 19h30 CET, BBC3-radio : Giuseppe Verdi, Messa da Requiem -  Londres, ROH, 2018 (durée 2h28)

. Mardi 23 octobre, 20h30 CET, live.philharmoniedeparis.fr : Carlo Gesualdo, Madrigaux – Paul Agnew et Arts Florissants – Paris, Cité de la Musique – Amphithéâtre, 2018 (durée 2h)

. Jeudi 25 octobre, 19h30 CET, StaatsoperBerlin-livestream : Luigi Cherubini, Medea – Berlin, Staatsoper, 2018 (durée 2h45)

. Jeudi 25 octobre, 20h30 CET, RAI3-radio : Giuseppe Verdi, Messa da Requiem – Turin, Auditorium, 2018

. Vendredi 26 octobre, 19h CET, CatalunyaMusica : Récital Andrè Schuen et Manfred Honeck – Stockholm, Berdwaldhallen, 2018 (durée 2h20)

. Samedi 27 octobre, 19h30 CET, classicalradio.bru-zane.com : Jacques Offenbach, Offenbach Colorature-Jodie Devos – Venise, Scuola Grande San Giovanni Evangelista, 2018

. Samedi 27 octobre, 19h CET, Radio-Classique : Wolfgang Amadeus Mozart, Voix d’Automne - Mozart Arias – Neuvecelle, La Grange au Lac, 2018 (durée 3h)

.  Lundi 29 octobre, Culturebox : Gioachino Rossini, Semiramide – Venise, Teatro La Fenice, 2018 (durée 4h40)

. Vendredi 2 novembre, 20h30 CET, RAI3-radio : John Adams, The Gospel according to the other Mary – Rome, Parco della Musica, 2018 (durée 2h30)

. Vendredi 2 novembre, 19h55 CET, Arteconcert : Wolfgang Amadeus Mozart, Cosi fan tutte – Opéra de Lausanne, 2018


 

►Depuis jeudi 4 octobre, sur Youtube : Giuseppe Verdi, La Traviata – Toulouse, Théâtre du Capitole, 2018 (durée 2h40) et à partir du mercredi 17 octobre, sur Culturebox

« On n’avait jamais vu à Marguerite d’autres fleurs que des camélias. », écrivait Alexandre Dumas Fils, « Aussi chez Madame Barjon, sa fleuriste, avait-on fini par la surnommer la Dame aux camélias, et ce surnom lui était resté », comme restent gravées sur la rétine la beauté pathétique, la blancheur porcelaine du camélia géant imprimé sur le rideau de scène du Théâtre du Capitole. La marque du « camélia dans tous ses états » est la caractéristique fondamentale de cette Traviata, visuellement très réussie. Pierre Rambert en signe une mise en scène haut de gamme, mêlant époques et styles. Le chef George Petrou dirige le chef-d’œuvre pour la première fois. La distribution, solide, est un atout supplémentaire : Anita Hartig (Violetta Valéry), Airam Hernàndez (Alfredo Germont) et Nicola Alaimo (Giorgio Germont). En bonus, Le Roman vrai de la traviata, par Jean-Michel Pennetier.

►Depuis jeudi 4 octobre, sur Culturebox et dimanche 21 octobre, 20h CET, France-Musique : Giacomo Meyerbeer, Les Huguenots – Paris, Opéra Bastille, 2018 (durée 4h)

Malgré les « réticences » de Jean-Michel Pennetier, et sur son conseil, il est effectivement important de découvrir ou redécouvrir Les Huguenots . La mise en scène paraît trop convenable et peu audacieuse, bien que le désir Andreas Kriegenburg soit de réfléter l’esprit de l’œuvre « qui traite d’un problème devenu de plus en plus incontournable à notre époque : la place du religieux et de l’idéologie politique dans la vie des gens ordinaires ». De plus, un nombre de coupures surprenant nuit à la partition. Mais, pour le grand retour du chef d'œuvre de Meyerbeer, le chant nous réserve quelques magnifiques surprises. Avec Ermonela Jaho (Valentine), Lisette Oropesa (Marguerite de Valois), Karine Deshayes (Urbain), Yosep Kang (Raoul de Nangis), Nicolas Testé (Marcel), Florian Sempey (Nevers), Paul Gay (Saint-Bris),..et Michele Mariotti à la baguette.

►Samedi 6 octobre, 00h CET, Bayerischestaatsopertv : Richard Wagner, Tannhaüser – Munich, Bayerischestaatsoper, 2017, en ligne pendant 24h

►Samedi 6 octobre, 18h30 CET, BBC3-radio : David Sawer, The Skating Ring – Wormsley Park, Garsington Opera, 2018 (durée 2h29)

►Samedi 6 octobre, 19h CET, Arteconcert : Giacomo Puccini, Tosca – Helsinki, Opéra National de Finlande, 2018 (durée 2h10) et même jour, 14h CET, Ooppera.fi/live

►Dimanche 7 octobre, 00h CET, Bayerischestaatsopertv : Richard Wagner, Parsifal – Munich, Bayerischestaatsoper, 2018, en ligne pendant 24h

►Mercredi 10 octobre, 20h CET, RAI3-radio : Giuseppe Verdi, Il Trovatore – Turin, Teatro Regio, 2018

 ►Jeudi 11 octobre, 20h CET, RAI3-radio : Wolfgang Amadeus Mozart, La Finta Giardiniera – Milan, Teatro alla Scala, 2018

►Jeudi 11 octobre, 20h CET, CatalunyaMusica-radio : Vincenzo Bellini, I Puritani – Barcelone, Gran Teatre del Liceu, 2018 (durée 3h)

►Jeudi 11 octobre, 19h30 CET, Culturebox : Georg Friedrich Haendel, Rodelinda – Opéra de Lille, 2018 (durée 3h10) et mêmes jour et heure OpéradeLille-facebooklive, France3-Hauts-de-France-live

 ►Vendredi 12 octobre, 19h CET, Operavision : Luigi Cherubini, Medea – Moscou, State Stanislavsky Music Theatre, 2018 (durée 2h10)

►Samedi 13 octobre, 01h25 CET, MET-Freeliveradio : Giacomo Puccini, La Fanciulla del West – New York, MET, 2018 (durée 3h22)

►Samedi 13 octobre, 20h CET, Espace2-radio : Georges Bizet, CarmenGenève, Grand Théâtre, 2018 (durée 3h20)

►Dimanche 14 octobre, 20h CET, France-Musique : André Cardinal Destouches, Sémiramis  - Ambronay, Abbatiale, 2018

Après la recréation d’Issé, premier opéra de Destouches, à Montpellier 2018, par l’Ensemble Les Surprises, l’orchestre Les Ombres ressuscite, à Ambronay, sa dernière tragédie lyrique Sémiramis. Recherches, transcription et édition de la partition ont été menées par Nicolas Sceaux et Sylvain Sartre, qui est aussi à la direction musicale avec Margaux Blanchard. Pour ce chef-d’œuvre du compositeur, maillon entre Lully et Rameau, d’éminents solistes ont été invités : Judith van Wanroij interprète la célèbre reine de Babylone Sémiramis,  Emmanuelle de Negri Amestris, Mathias Vidal Arsane et Joao Fernandez Zoroastre, avec l’excellent Chœur du Concert Spirituel.

 Mercredi 17 octobre, 19h30 CET, BRKlassik-Radio : Récital Anna Bonitatibus – En travesti – Munich, Prinzregententheater, 2018 (durée 2h30)

Inutile de faire le poireau jusqu’en mai 2019 pour écouter Anna Bonitatibus dans sa « double première fois à Liège ».   Dès octobre, son récital « En travesti », avec le Münchner Rundfunkorchester  et le chef Corrado Rovaris, tiré du CD-BRKlassik paru en février 2018, devrait donner un aperçu de son interprétation de Sesto dans La clemenza di Tito. Quoi de plus coutumier qu’un rôle d’homme pour une mezzo ! Certes, mais deux points font ici la différence : le répertoire des métamorphoses qui, du baroque au contemporain, couvre environ 300 ans de musique, et la Bonitatibus elle-même, qui, à une maîtrise technique supérieure, fusionne un tempérament artistique ardent, dont l’énergie, l’impulsivité, la liberté font la subtilité des personnages en pantalon.

►Jeudi 18 octobre, 20h30 CET, TeatroMassimoPalermoTV et vendredi 19 octobre, 18h30 CET, Operavision : Giuseppe Verdi, Rigoletto – Palerme, Teatro Massimo, 2018

Entendre le « vegliardo » sangloter, réclamer sa fille à l’acte II et se sentir chanceler de douleur avec lui… Ecouter, réécouter le bouffon moins-que-rien avec cette gosse à l’histoire d’amour céleste, c’est ce que nous offre le Massimo Palermo. Deux directs avec deux distributions différentes les 18 et 19 octobre : en Rigoletto, Amartuvshin Enkhbat, de timbre sombre et charnu, et Georges Petean, au phrasé formidablement fluide ; pour l’angélique Gilda, Ruth Iniesta et Maria-Grazia Schiavo ; pour ce mufle mais irrésistible Duca Di Mantova, Ivan Ayon Rivas et Giorgio Berrugi ; tous dirigés par Stefano Ranzani, dans la première mise en scène d’opéra de l’acteur et réalisateur John Turturro.

 Jeudi 18 octobre, 20h CET, Arteconcert : Christoph Willibald Gluck, Orphée et Eurydice – Paris, Opéra Comique, 2018 (durée 1h40)

Avec l’intention de renouveler l’opéra mythique de Gluck, le chef Raphaël Pichon opte pour la version Berlioz (1859) d’Orphée et Eurydice, remplaçant l’ouverture trop brillante, sans lien avec la tragédie, par le Larghetto, plus sombre, du Don Juan ou le Festin de Pierre, du même compositeur. Dans une démarche similaire, Aurélien Bory utilise le tableau de Jean-Baptiste Corot, « Orphée ramenant Eurydice des enfers » (1861), sous cinq formes différentes, à travers un procédé d’illusions d’optique appelé le Pepper’s Ghost. Le metteur en scène symbolise ainsi les espaces traversés par Orphée, son « passage » des mondes des vivants et des morts. Circassiens, danseurs et chœur Pygmalion jouent les Furies des Enfers. Marianne Crebassa est Orphée, Hélène Guilmette Eurydice et Léa Desandre Amour, dans un univers fascinant d’images 2D, surnaturelles.

Vendredi 19 octobre, 19h CET, RAI3-radio : Gioachino Rossini, Semiramide – Venise, Teatro La Fenice, 2018 

►Samedi 20 octobre, 01h55 CET, MET-Freeliveradio : Nico Muhly, Marnie – New York, MET, 2018 (durée 2h52)

La partition du Marnie de Nico Muhly séduit par ses couleurs, la mise en scène de Michael Mayer aussi. Un hautbois se mêle au chant de l’héroïne Marnie (Isabel Léonard), kleptomane, changeant sans cesse d’identité suite à un traumatisme d’enfance, et talonnée par quatre élégantes « Marnettes » , fantômes du passé aux cantiques exquis. Des trombones accompagnent le mari Mark Rutland (Christopher Maltman), quand son frère Terry Rutland (Iestyn Davies) est suivi par une trompette. L’écriture chorale, elle, enchante par son lyrisme généreux. Janis Kelly interprète la belle-mère Mrs Rutland  et Denyse Graves la mère de Marnie, sous la direction de Robert Spano. Avec ses couleurs bonbons, fouillée, méticuleuse, cette production sera visible au cinéma le 10 novembre.

Lundi 22 octobre, 00h CET, medici.tv : Richard Tucker Gala 2018 – New York, Carnegie Hall, 2018

►Vendredi 26 octobre, 01h25 CET, MET-Freeliveradio : Giacomo Puccini, Tosca – New York, MET, 2018 (durée 2h53)

►Vendredi 26 octobre, 20h CET, Musiq3-radio : Giuseppe Verdi, Messa da Requiem – Liège, Opera Royal de Wallonie, 2018

►Samedi 27 octobre, 20h CET, RTE-Livestream : Saverio Mercadante, Il Bravo, ossia La Veneziana – Wexford Festival Opera, National Opera House, 2018

Le Wexford Festival Opera, ce chercheur de trésors opératiques, exhume cette année Il Bravo, ossia La Veneziana, un des grands succès de La Scala en 1839, mais œuvre quasiment abandonnée aujourd’hui. Toujours est-il que l’intrigue du livret, dans la Venise du 16e siècle, se révèle exaltante, et on découvre une partition de Saverio Mercadante (1795-1870) remarquable, dans l’invention mélodique, la poésie comme l’intelligence dramatique. A la mise en scène, le tandem Barbe & Doucet a pour principe de revenir aux origines de l’opéra afin de créer un monde émotionnel actuel.  Jonathan Brandani dirige Rubens Pelizzari (Il Bravo), Alessandro Luciano (Pisani), Ekaterina Bakanova (Violetta) et Yasko Sato (Theodora).

►Samedi 27 octobre, 20h CET, Musiq3-Radio : Domenico Cimarosa, Il Matrimonio Segreto – Liège, Opéra Royal de Wallonie, 2018 (durée 3h)

Seconde soirée à l’Opéra Liège sur Musiq3, après le Requiem de Verdi, dirigé par Speranza Scapucci, nous entendrons Il Matrimonio Segreto de Cimarosa. Les mots « frais », « fraîcheur », souvent lus à propos de cet opera buffa, qualifient bien le plus grand triomphe du compositeur, mais rajoutons que l’homme correspond « en tout point à sa musique si joyeuse mais fine ». Stefano Mazzonis di Pralafera met en scène les fortunes et infortunes des amoureux Carolina et Paolino. Il suit le livret et son 18e siècle, place l’action sur plusieurs plans du plateau, mais fait pétiller quelques farces supplémentaires dans le théâtre des chanteurs. Céline Mellon (Carolina), Matteo Falcier (Paolino), Mario Cassi (Conte Robinson), Sophie Junker (Elisabetta), Annunziata Vestri (Fidalma), Patrice Delcour (Geronimo) sont placés sous la direction d’Ayrton Desimpelaere.

►Samedi 27 octobre, BBC3-radio : Richard Wagner, Das Rheingold – Londres, ROH, 2018

 ►Samedi 27 octobre, 20h CET, Operavision : Bedrich Smetana, Libuse – Prague, National Theatre, 2018

►Lundi 29 octobre, 20h CET, France-Musique : Concert Roberto Alagna, Aleksandra Kurzak & Friends – Paris, Maison de la Radio, Studio 104, 2018

►Mardi 30 octobre, sur France-Musique : Journée Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak – Sortie du CD « Puccini in love » - Paris, Maison de la Radio, 2018

►Mercredi 31 octobre, 01h25 CET, MET-Freeliveradio : Georges Bizet, Carmen – New York, MET, 2018 (durée 3h21)


 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager