Sur les ondes lyriques en décembre 2018

Par Marie-Laure Machado | sam 01 Décembre 2018 | Imprimer

Le Père Noël est sur vos ondes lyriques en décembre, avec des guirlandes d’étoiles musiciennes, à perdre la boule ! Elles descendent du Walhalla, vont boire chez Traviata, s’habillent en religieuses, barbares ou mariniers… Du caviar pour vos oreilles. « Vive Noël ! » chantent les anges.


Dernière minute

. En replay sur RAItv-replay : Giacomo Puccini, Manon Lescaut – Turin, Teatro Regio di Torino, 2017 (durée 2h04)

. Lundi 3 décembre, 12h CET, et pendant 24h, Bayerischestaatsoper.tv : Giuseppe Verdi, Otello – Munich, Staatsoper, 2018 (durée 3h15)

. Jeudi 6 décembre, 20h30 CET, BBC3-concert : Georg Friedrich Haëndel, Messiah – Cardiff, Saint’s David Hall, 2018 (durée 2h30)

. Vendredi 7 décembre, 18h CET, RAI3-radio : Giuseppe Verdi, Attila – Milan, Teatro alla Scala, 2018 (durée 2h20)

. Vendredi 7 décembre, 23h55 CET, TeatroColon-livestream : Vincenzo Bellini, Norma – Buenos Aires, Teatro Colon, 2018

. Samedi 8 décembre, 19h CET, Arteconcert : Jean-Philippe Rameau, Hippolyte et Aricie – Berlin, Staatsoper Unter den Linden, 2018 (durée 3h15) et mêmes jour et heure, StaatsoperBerlin-livestream

. Samedi 8 décembre, 19h CET, Ö1-radio : Johannes Maria Staud, Die Weiden – Vienne, Wiener Staatsoper, 2018 (durée 3h10)

. Samedi 8 décembre, 20h CET, RAI3-radio : Giuseppe Verdi, Nabucco – Naples, Teatro di San Carlo, 2018

. Dimanche 9 décembre, 20h30 CET, RAI3-radio : Voyage musical dans la Divina Commedia – Ensemble Voces Suaves – Ravenne Festival, Basilica di San Francesco, 2018

. Lundi 10 décembre, France-Musique : Journée Barbara Hendricks – Paris, Maison de la Radio, 2018

. Lundi 10 décembre, 10h30 CET, France-Musique : Barbara Hendricks - Grands Interprètes de la Musique Classique – (1/5 – du 10 au 14 décembre), Paris, Maison de la Radio, 2018 (durée 30mn)

. Vendredi 14 décembre, 20h CET, RAI3-radio : Giuseppe Verdi, La Traviata – Turin, Teatro Regio di Torino, 2018

. Samedi 15 décembre, 19h CET, Ö1-radio : Carl Maria von Weber, Euryanthe – Vienne, Wienerstaatsoper, 2018 (durée 3h15)

. Samedi 15 décembre, 19h CET, NPO4-radio : George Enescu, Oedipe – Amsterdam, Dutch National Opera, 2018 (durée 4h)

. Samedi 15 décembre, 19h CET, RAI3-radio : Leos Janacek, Katia Kabanova – Naples, Teatro San Carlo, 2018

. Dimanche 16 décembre, 16h CET, Musiq3-radio : Adès, Porter, Gerschwin, Adams, Foxtrot, An American Concert – Bruxelles, Flagey, 2018

. Mercredi 26 décembre, 21h CET, France3-tv : Soirée : Maria Callas, une vie d’opéra – Paris, TCE, 2018  et pendant 7 jours, France3-replay


►Samedi 1er décembre, 20h CET, RTS-Espace2 : Modeste Moussorgski, Boris Godounov – Genève, Grand Théâtre, 2018 (durée 2h10)

►Samedi 1er décembre, 19h CET, WQXR, BBC3 : Arrigo Boito, Mefistofele - New York, MET, 2018 (durée 3h30)

►Dimanche 2 décembre, 20h CET, France-Musique : Richard Wagner, Die Walküre – Londres, ROH, 2018 (durée 4h) et toujours sur BBC3-radio

« Quel plus grand défi que Brünnhilde ? » déclarait Nina Stemme en 2015. Et, honorée du prix Birgit Nilsson, cette année, l’éminente soprano dramatique a une nouvelle fois remporté son challenge, à Londres, cet automne. De plus, la direction musicale d’Antonio Pappano a en elle le souffle divin : les différents plans sonores se lisent parfaitement, rythmes et couleurs révèlent un brasier et une tendresse romantiques que tous ne savent pas donner à Wagner. N’oublions pas aussi les excellents Stuart Skelton (Siegmund), Emily Magee (Sieglinde), Sarah Connolly (Fricka), John Lundgren (Wotan), et Ain Anger (Hunding).

►Dimanche 2 décembre, 19h CET, Bayerishestaatsoper.tv : Giuseppe Verdi, Otello – Munich, Bayerischestaatsoper, 2018 (durée 3h30)

►Dimanche 2 décembre, 18h CET, RAI3-radio : Giuseppe Verdi, Rigoletto – Rome, Teatro dell’Opera, 2018 (durée 3h)

►Dimanche 2 décembre, 19h CET, StreamingCarloFelice : Giuseppe Verdi, Aida – Gênes, Teatro Carlo Felice, 2018 (début de l’émission à 18h) et aussi mercredi 5 décembre, 19h30-20h CET

►Lundi 3 décembre, 21h10 CET, RTS-Espace2 : Tchaïkovski, Moussorgski, Stravinsky, Concert anniversaire de l’OSR avec Sonya YonchevaGenève, Victoria Hall, 2018

►Lundi 3 décembre, 20h30 CET, Radio-Classique : Salvatore Sciarrino, Stupori (création) et divers - Paris, Auditorium-Fondation Louis Vuitton, 2018 (durée 2h30)

►Mardi 4 décembre, 20h CET, France-Musique : Giovanni Paolo Colonna, Messe-Dixit Dominus-Magnificat-Requiem – Festival d’Ambronay, Abbatiale, 2018 (durée 2h)

►Mercredi 5 décembre, 01h55 CET, MET-freeliveradio : Giuseppe Verdi, La Traviata – New York, MET, 2018 (durée 3h7) et samedi 15 décembre, 19hCET, BBC3-radio, CatalunyaMusica, WQXR, ainsi qu’au cinéma, enfin jeudi 27 décembre, 01h25 CET, MET-freeliveradio

Nombreux sont ceux qui guettent le premier Alfredo de Juan Diego Flórez, dont les délicatesses vocales conviendront très certainement à l’amoureux fou, au romantique vulnérable qu’est le fils Germont. Diana Damrau, sa Violetta, a l’âme forte, une nature volontaire, loin des traditionnelles évanescentes ; un couple touchant et bien choisi pour la plus belle histoire d’amour de l’opéra. Le père Giorgio Germont est Quinn Kelsey, baryton au timbre volcanique, mais à la ligne fluide. Il s’agit d’une nouvelle mise en scène de Michael Mayer, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, pour le chef-d’œuvre de Verdi, tiré du « roman vrai de la traviata ».

►Mercredi 5 décembre, 20h CET, France-Musique : Michael Jarrell, Bérénice – Paris, Opéra Garnier, 2018 (durée 2h)

►Vendredi 7 décembre, 22h25 CET, Arte.tv, et 18h CET, RAI3-radio : Giuseppe Verdi, Attila – Milan, Teatro alla Scala, 2018 (durée 2h20), même jour, 20h CET, France-Musique, et samedi 8 décembre, 20h CET, BRKlassik-radio

Cette soirée de la Sant’Ambrogio est l’une des plus grandioses de 2018. Avec un projet intelligent : faire connaître le jeune Verdi, Riccardo Chailly a opté pour Attila. L’intensité, la profondeur de sa direction musicale se retrouvent chez Davide Livermore, qui désire imprimer à sa mise en scène les « puissance, poétique, vitalité » de l’œuvre. Le cast vocal est exceptionnel. Débuts en 2009 au MET, puis Rome, Paris, Monte-Carlo,…Ildar Abdrazakov n’est pas un Attila en herbe ; après tant d’évolutions, son cher « Fléau-de-Dieu » est dans sa plénitude. Pas en herbe non plus l’Ezio de George Petean, à l’autorité verdienne, comme le Foresto de Fabio Sartori, au chant riche, élégant. Voix opulente et robuste, Saioa Hernandez sera – espérons-le – idéale pour Odabella, rôle d’une ahurissante difficulté.

►Vendredi 7 décembre, 19h CET, Operavision , et aussi sur Culturebox : Giuseppe Verdi, Macbeth – Venise, Teatro La Fenice, 2018 ( durée 2h55)

►Vendredi 7 décembre, 20h30 CET, Radio-Classique : Johann Strauss, version Erich  Korngold et Ernst Marischka, Eine Nacht in Venedig – Muscat, Royal Opera House, 2018 (durée 2h30)

►Vendredi 7 décembre, 20h30 CET, PhilharmoniedeParisLive : Gyorgy Ligeti, Requiem et Le Grand Macabre (extraits) – Paris, Philharmonie-Grande Salle Pierre Boulez, 2018 (durée 1h54)

►Samedi 8 décembre, 18h30 CET, WQXR-radio, et BBC3-radio : Giacomo Puccini, Il Trittico – New York, MET, 2018 (durée 3h46)

Il Trittico a été créé le 14 décembre 1918 au MET, qui célèbre son centenaire cette année avec la 50e saison in loco de notre chanteur sacré et sacré chanteur Placido Domingo. Dans Gianni Schicchi, l’unique farce de Puccini, Domingo joue cet hilarant vieux renard de Schicchi, avec Atalla Ayan (Rinuccio) et Kristina Mkhitaryan (Lauretta). Marcelo Alvarez, lui, fête sa 20e saison au MET. Il est Luigi, avec Amber Wagner (Giorgetta) et George Gagnidze (Michele), dans Il Tabarro, drame brutal, où fusionnent le génie orchestral et « un travail sur la scansion de l’Italien, un travail d’excavation du mot, insensés », écrit en substance Sylvain Fort dans son Puccini. Avec Stéphanie Blythe (Zia Principessa), Kristine Opolais est Suor Angelica dans ce petit chef-d’œuvre, « où nous assistons à l’impossible : voir ce cœur immaculé se briser sous nos yeux, l’entendre chanter au moment où il se brise » (Christophe Ghristi).

►Dimanche 9 décembre, 20h CET, France-Musique : Hervé, Mam’zelle Nitouche – Montpellier, Opéra Comédie, 2018 (durée2h20)

« Que d’aventures, que d’aventures » dit Célestin-Floridor dans Mam’zelle Nitouche d’Hervé, qui se considérait comme l’inventeur du genre opérette. Pas raisonnable, ni très convenable l’histoire de Denise-Mam’zelle Nitouche, enfant chérie d’un couvent respectable, qui prend la poudre d’escampette et se retrouve sur scène dans une opérette ! La Supérieure l’avait pourtant prévenue : « la musique est un art mondain et c’est peut-être une faute de trop l’aimer ». Le Palazzetto Bru Zane nous invite à déguster cette partition, interprétée par une troupe d’artistes épatants : Lara Neumann (Denise-Mam’zelle Nitouche), Damien Bigourdan (Célestin-Floridor), Samy Camps (Vicomte Fernand de Champlâtreux), Miss Knife- Olivier Py ( La Supérieure- Corinne), pour ne citer qu’eux, dans la mise en scène de Pierre-André Weitz, jouant aussi le Régisseur de scène, et sous la direction de Christophe Grapperon.

►Jeudi 13 décembre, 19h30 CET, Culturebox : Giuseppe Verdi, Simon Boccanegra – Paris, Opéra Bastille, 2018 (durée 2h50) et aussi dimanche 30 décembre, 20h CET, France-Musique

Verdi a très bien fait, en 1881, de ranimer, de fortifier son « vieux chien » d’opéra, son Simon Boccanegra rejeté à Venise en 1857, et Riccardo Muti nous le démontre remarquablement, en six minutes . Clément Taillia, lui, est fichtrement déçu par la nouvelle mise en scène de Calixto Bieito pour « L’uomo del mar » verdien, en réalité le premier des plus grands doges de la république de Gênes. Il n’est pas le seul, bien que les avis soient partagés, allant des manques d’inspiration, de poésie ou encore de mer, au théâtre respectueux et intense de cette production. Mais, surtout, ne ratez pas le Boccanegra de Ludovic Tézier ; de legato infini à mordant saisissant, de couleurs et d’onctuosité, l’art vocal est consommé ! Le reste du plateau nous comble de multiples bonheurs : Maria Agresta (Amelia), Mika Kares (Fiesco), Nicola Alaimo (Paolo), Francesco Demuro (Adorno), sous la direction du magnifique Fabio Luisi.

►Jeudi 13 décembre, 20h30 CET, MassimoPalermo.tv : Giacomo Puccini, La Bohème – Palermo, Teatro Massimo, 2018

► Vendredi 14 décembre, 20h CET, France-Musique : Hector Berlioz, L’Enfance du Christ – Paris, TCE, 2018

Enfant, votre commentatrice était bouleversée par l’orchestre qui suivait l’ « Adieu aux bergers » du chœur et le « Repos de la Sainte Famille », récit du Narrateur, final de La fuite en Egypte, seconde partie de L’Enfance du Christ. Les doux pastels, la tendre ferveur de l’œuvre sont bien détaillés par Yvan Beuvard dans son compte-rendu d’une autre interprétation. Ici, Nicolas Testé offre son épais velours noir à Hérode, Stéphanie d’Oustrac son naturel généreux à Marie, le distingué baryton Edwin Crossley-Mercer est Joseph et le ténor Bernard Richter le céleste Narrateur, sous la direction d’Emmanuel Krivine, avec l’Orchestre National de France et le Chœur de Radio-France, berlioziens raffinés.

►Vendredi 14 décembre, 21h CET, France3-tv : Wolfgang Amadeus Mozart, Le Concert des Etoiles : Mozart – Paris, TCE, 2018  

Si, si, le Père Noël de France3 croit toujours à ses enfants lyricozinzins, comme aux autres fondus de musique, et nous offre deux splendides cadeaux pour Noël. Le premier est ce Concert des Etoiles : Mozart au TCE, où une ribambelle de grands artistes lyriques et instrumentistes internationaux interprètent airs d’opéras et extraits d’œuvres instrumentales de notre ange gardien, notre elfe de lumière : Mozart. Pour le chant, vous entendrez : Sabine Devieilhe, Olga Peretyatko, Julie Fuchs, Marianne Crebassa, Valentina Nafornita, Norma Nahoum, Christina Poulitsi, Carmela Remigio, Michael Spyres, Florian Sempey, Julien Behr, Davide Luciano. Le second cadeau de France3 est une soirée en hommage à Maria Callas, au TCE, prévue autour de Noël, dont la date exacte sera communiquée ultérieurement.

►Vendredi 14 décembre, sur Operavision : Giacomo Puccini, Tosca – Rome, Teatro Costanzi, 2018 (durée 2h55)

►Samedi 15 décembre, 01h55 CET, MET-freeliveradio : Giuseppe Verdi, Otello – New York, MET, 2018 (durée 2h55) et mêmes radio et heure, vendredi 11 janvier

►Samedi 15 décembre, 20h CET, Musiq3-radio, et Klara-radio : Leoš Janáček, De la Maison des Morts – Bruxelles, La Monnaie, 2018 (durée 4h)

►Dimanche 16 décembre, 20h CET, France-Musique : Giuseppe Verdi, La Traviata – Paris, TCE, 2018 (durée 2h40)

Saisissant Prélude de La Traviata ! Dès leur premier chant legatissimo, les cordes de l’orchestre, prophètes du malheur de Violetta, nous plantent une peine sourde, une intranquillité lancinante dans le cœur. La formidable Deborah Warner, (cf. son Billy Budd), met en scène la « condamnation à mort » par tuberculose de l’héroïne, exposée dans le discours musical, en unissant l’action dramatique à l’univers hospitalier. Passionnée par son travail avec une telle directrice d’acteurs, la jeune Vannina Santoni, soprano lyrique au moelleux appréciable, interprète sa première Violetta, aidée par Saimir Pirgu, grand habitué de « Germont-fils », et Laurent Naouri, qui revient à « Germont-père » six ans après. Le chef Jérémie Rhorer  a choisi le diapason à 432Hz, défendu ici par Verdi, et ne fait aucune coupure dans la partition.

►Jeudi 20 décembre, 01h25 CET, MET-freeliveradio : Wolfgang Amadeus Mozart, Die Zauberflöte – New York, MET, 2018 (durée 1h42)

►Jeudi 20 décembre, 18h CET, Operavision : Leoš Janáček, Katia Kabanova – Naples, Teatro di San Carlo, 2018 (durée3h)

►Samedi 22 décembre, 19h CET, WQXR, BBC3, CatalunyaMusica : Giacomo Puccini, La Fanciulla del West – New York, MET, 2018 (durée 3h33)

►Mardi 25 décembre, 18h40 CET, Arte.tv : Rossini, Haydn et chants populaires, Christmas in Vienna – Vienne, Konzerthaus, 2018 (durée 1h)

►Samedi 29 décembre, 17h CET, BBC3 : Richard Wagner, Götterdämmerung – Londres, ROH, 2018 (durée 6h30)   

►Lundi 31 décembre, 16h CET, SR-radio : Puccini, Dvorak, Lehar et divers, Gala de la Saint-Sylvestre – Baden-Baden, Festspielhaus, 2018 (durée 2h15)

Après-midi de gala avant raout de nouvel an à Baden-Baden, avec un tandem soprano-ténor, au style et à l’instinct d’acteurs hollywoodiens : Kristine Opolais et Pavel Cernoch sauront certainement nous enchanter, elle avec sa fibre profondément puccinienne, lui avec sa solide ardeur, dans un programme d’airs et de duos encore imprécisé et dirigés par Oksana Lyniv.


Toujours en ligne

. Depuis le 6 novembre, sur RAI-tv-replay : Gioachino Rossini, Demetrio e Polibio – Pesaro, ROF, 2010 (durée1h56

. Depuis le 11 novembre, sur Musiq3-radio : Annelies Van Parys, War Requiem – Gustav Mahler, Symphonie n°5 – Bruxelles, Salle Henry Le Bœuf (durée 2h)

. Depuis le 11 novembre, sur BBC3-radio : Benjamin Britten, War Requiem – Cardiff, Saint David’s Hall, 2018 (durée 1h59)

. Depuis le 12 novembre, sur BBC3-radio : Johannes Brahms, Ein Deutsches Requiem – Ralph Vaughan Williams,  Tallis Fantasia -  Londres, Royal Festival Hall, 2018 (durée 2h28)


 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager