Sur les ondes lyriques en février 2019

Par Marie-Laure Machado | sam 02 Février 2019 | Imprimer

Création, révélations vocales, renaissances, mises en scène originales : autant de pulsions d’artistes essentielles à la vie, aux forces de l’art lyrique ! Source de joie, la nouveauté ensoleille nos ondes lyriques de février.


Dernière minute

. Depuis le 2 février, replay-Musiq3-radio : Gaetano Donizetti, Don Pasquale – Bruxelles, La Monnaie, 2018 et aussi le samedi 9 février, 20h CET, Klara-radio

. Depuis le 3 février, sur Culturebox : Wolfgang Amadeus Mozart, Don Giovanni – Paris, TCE, 2013 (durée 3h)

. Mercredi 6 février, 20h CET, France-Musique : György Kurtag, Fin de Partie – Milan, Teatro alla Scala, 2018 (durée 2h10)

. Jeudi 7 février, 19h30 CET, Ö1-radio : Wolfgang Amadeus Mozart, Messe en do mineur KV427 – Salzburg’s Haus für Mozart, Mozartwoche 2019 (durée 1h30)

. Samedi 9 février, 19h10 CET, Culturebox : Claudio Monteverdi, Vespro della Beata Vergine – Versailles, Chapelle Royale du Château, direct 2019 (durée 2h20)

. Samedi 9 février, 19h CET, NPO4-radio : Erich Wolfgang Korngold, Die Tote Stadt – Wenninkgaarde, Nederlandse Reiseopera, direct 2019 et George Gerschwin, Porgy and Bess – Amsterdam, Dutch National Opera & Ballet, 2019 (duréee 4h)

. Dimanche 10 février, 20h CET, France-Musique : Giuseppe Verdi, Otello – Munich, Bayerische Staatsoper, 2018 (durée 4h)

. Mardi 12 février, 20h CET, RAI3-radio : Jacques Offenbach, Un mari à la porte – Pietro Mascagni, Cavalleria Rusticana – Florence, Teatro del Maggio Musicale Fiorentino, direct 2019

. Mercredi 13 février, 20h CET, RAI3-radio : Anton Bruckner, Te Deum – Symphonie n°4 – Milan, Teatro alla Scala, direct 2019

. Jeudi 14 février, 20h30 CET, Radio-Classique : Britten, Barber, Schubert, Beethoven, Concert Renée Fleming et Jaap van Zweden – Paris, Grande Salle Pierre Boulez – Philharmonie, direct 2019 (durée 2h30)

. Jeudi 14 février, 20h30 CET, WigmoreHall.live-stream : Renaissance – Poésie érotique du Cantique des Cantiques – Stile Antico – Londres, Wigmore Hall, direct 2019 (durée 2h)

. Depuis le 14 février, replays-RTS1-tv : Richard Wagner, Mon Ring à moi (2 épisodes) – La Puce à l’Oreille (émission) – Genève, Grand Théâtre, 2019

. Vendredi 15 février, 00h05 CET, France2-tv : Christoph Willibald Gluck, Orfeo ed Euridice – Paris, TCE, 2018 (durée 1h30)

. Vendredi 15 février, 20h CET, RAI3-radio : Richard Strauss, Salomé – Bologne, Teatro Comunale, première en direct 2019

. Vendredi 15 février, 20h CET, BRKlassik-radio : Olivier Messiaen, Poèmes pour Mi – Hector Berlioz, Symphonie Fantastique – Munich, Herkulessaal Müncher Residenz, direct 2019 (durée 2h)

. Depuis le 15 février, sur Arteconcert : Wolfgang Amadeus Mozart, T.H.A.M.OS d’après Thamos, Roi d’Egypte – Mozartwoche 2019 (durée 1h40)

. Samedi 16 février, 20h CET, RAI3-radio : Martin Esslin, Beatrice Cenci – Bregenz, Festspielhaus, 2018

. Samedi 16 février, 20h30 CET, BBC3-radio : Hector Berlioz, Béatrice et Bénédict – Manchester, Bridgewater Hall, direct 2019 (durée 2h30)

. Samedi 16 février, 20h CET, SR2-Kulturradio : Richard Wagner, Der Fliegende Holländer – Malmö Opera, 2019 (durée 3h)

. Dimanche 17 février, 20h CET, France-Musique : Wolfgang Amadeus Mozart, Don Giovanni – New York, MET, 2019 (durée 4h)

. Lundi 18 février, sur France-Musique : Journée Julie Fuchs – Sortie nouvel album « Mademoiselle », détails ici : « Carte blanche à Julie Fuchs sur France-Musique »

. Lundi 18 février, sur Culturebox : Wolfgang Amadeus Mozart, Il Sogno di Scipione – Venise, Teatro La Fenice, replay 2019 (durée 1h30)

. Mardi 19 février, 19h30 CET, TCFwebTV : Giuseppe Verdi, Simon Boccanegra – Gênes, Teatro Carlo Felice, direct – Cast B - 2019

. Mercredi 20 février, 20h CET, RAI3-radio : Gaetano Donizetti, Anna Bolena – Opera di Roma, première en direct, 2019 (durée 3h40)

. Mercredi 20 février, 20h30 CET, PhilharmonieParisLive : Hector Berlioz, Requiem – Witold Lutoslawski, Musique Funèbre -  Paris, Grande Salle Pierre Boulez – Philharmonie, direct 2019 (durée 2h)


►Samedi 2 février, 19h30 CET, Ö1-radio : Wolfgang Amadeus Mozart, La Betulia Liberata – Salzburg’s Haus für Mozart, Mozartwoche 2019, (durée 2h30)

►Samedi 2 février, 19h CET, WQXR, BBC3, NPO4, CatalunyaMusica : Georges Bizet, Carmen – New York, MET, 2019 (durée 4h)

►Samedi 2 février, 20h CET, Espace2-A l’Opéra : Hervé, Mam’zelle Nitouche – Opéra de Lausanne, 2019 et aussi depuis vendredi 1er février, sur Arteconcert

►Dimanche 3 février, 19h CET, BRKlassik-streaming : Fuoco di Gioia ! Chœurs d’opéra célèbres – Munich, Herkulessaal der Residenz, livestreaming, 2019 (durée2h)

►Dimanche 3 février, 20h CET, France-Musique : Soirée Hommage à Lisa della Casa – (1919-2012) – Paris, Maison de la Radio, 2019 (durée 4h)

►Mercredi 6 février, 20h CET, RAI3-radio : Giuseppe Verdi, Rigoletto – Teatro Regio Torino, première 2019

►Jeudi 7 février, 20h CET, France-Musique : Hector Berlioz, La Damnation de Faust – Paris, Philharmonie – Grande Salle Pierre Boulez, 2019 (durée 2h10)

« Il est vrai que Berlioz est un cas » écrit Cédric Manuel. « Vous autres, Français, avez toujours eu un problème avec Hector » répond John Eliot Gardiner. Et plutôt que ses deux métiers de compositeur et critique, ne serait-ce pas le « novateur à tout casser » (Jacques Bonnaure) qui déconcertait, inventant sans cesse des formes nouvelles ? Charles Dutoit dirige ici ce  monument du romantisme français, sorte de mosaïque, éternellement inclassable, qui bourlingue d’émois amoureux en solitude exaltée, de foules, de divine nature en abîmes infernaux. Avec John Osborn (Faust), Kate Lindsey (Marguerite), Nahuel Di Pierro (Mephistophélès) et Edwin Crossley-Mercer (Brander).

►Jeudi 7 février, 20h30 CET, Radio-Classique : Rimski-Korsakov, de Falla, Debussy, Ravel, Maïté Beaumont et Daniele Rustioni – Opéra de Lyon, direct 2019 (durée 2h30)

►Vendredi 8 février, 01h25 CET, MET-freeliveradio : Gaetano Donizetti, La Fille du Régiment – New York, MET, première 2019 (durée 2h35)

►Vendredi 8 février, 17h CET, BRKlassik-radio : Richard Wagner, Die Walküre – Munich, Herkulessaal der Residenz, direct 2019 (durée 5h)

►Vendredi 8 février, 19h CET, Operavision : Benjamin Britten, Billy Budd – Oslo, Den Norske Opera& Ballet,  direct 2109 (durée 3h)

►Vendredi 8 février, 19h30 CET, Ö1-radio : Carl Maria von Weber, Peter Schmoll – Vienne, Theater an der Wien, 2019 (durée 2h30)

►Samedi 9 février, 20h CET, France-Musique : Ives, Bartok, Janacek, Berlioz, La Mort de Cléopâtre – Paris, Philharmonie, Grande Salle Pierre Boulez, 2018 (durée 2h)

►Samedi 9 février, 19h CET, Ö1-radio : Gaetano Donizetti, Lucia di Lammermoor – Vienne, Staatsoper, première 2019 (durée 3h10)

►Samedi 9 février, 18h30 CET, WQXR, BBC3, Radio-Clàsica, BRKlassik : Tchaïkovsky, Iolanta – Bartók, Le Château de Barbe-Bleue – New York, MET, direct 2019 (durée 3h45)

►Dimanche 10 février, 17h30 CET, BRKlassik-radio : Ernst Krenek, Karl V – Munich, Bayerische Staatsoper, première, 2019 (durée 3h30) et aussi samedi 23 f évrier, 19h CET, Bayerischestaatsoper.tv

Le Bayerische Staatsoper, qui aime les raretés, produit pour la seconde fois de son histoire le Karl V de Ernst Krenek, remarquable partition atonale forte d’un  lyrisme omniprésent. L’avant-gardiste Carlus Padrissa de La Fura dels Baus met en scène l’œuvre que son compositeur fécond, curieux, sans dogmatisme, a bâtie aussi avec pantomime, cinéma et théâtre parlé. D’obscur Moyen Age à lumineuse Renaissance, feux, lanternes, bougies projetés dans des miroirs, font naître un monde fou, kaléidoscopique, celui des luttes politico-religieuses, sous Karl V, et à travers les siècles. Sous la direction d’Erik Nielsen , Bo Skovhus est Karl V, Okka von der Damereau Juana, Gun-Brit Barkmin Eleonore, Dean Power Ferdinand, Anne Schwanewilms Isabella, Janus Torp Juan de Regla, Scott MacAllister Francisco Borgia, pour ne citer qu’eux.

►Mardi 12 février, 19h CET, Operavision : Amilcare Ponchielli, La Gioconda – Bruxelles, La Monnaie, direct, 2019 et aussi du 25 février au 17 mars sur lamonnaie.streaming

« Présent sur tous les fronts », Olivier Py et Pierre-André Weitz, son « alter ego à l’opéra », mettent en scène La Gioconda, à La Monnaie, oeuvre sans laquelle Amilcare Ponchielli « serait complètement tombé dans l’oubli ». « Venise grotesque, clown inquiétant », notre tandem a une vision noire de ce drame d’amour infini et d’abus de pouvoirs. Parce que le chant reste le centre de la recherche « pyesque » (ASO), le décor en perspective bonifie le volume des voix, comme l’eau, qui inonde ce lugubre palais industriel souterrain, accroit les effets harmoniques sur le plateau. Pour ce grand opéra à l’italienne, aux splendides richesses mélodiques, six protagonistes sont dirigés par maestro Paolo Carignani : Béatrice Uria-Monzon (La Gioconda), Ning Liang (La Cieca), Silvia Tro Santafè (Laura), Stefano La Colla (Enzo), Franco Vassallo (Barnaba), Jean Teitgen (Alvise).

►Mardi 12 février, 20h CET, CatalunyaMusica : Benet Casablancas, L’Enigma di Lea – Barcelone, Gran Teatre del liceu, 2019 (durée 2h)

Création mondiale au Liceu de L’Enigma de Lea,  premier opéra du compositeur catalan Benet Casablancas, d’après le conte de l’écrivain Rafael Argullol, également auteur du livret. Vivant hors du temps, l’immortelle Lea (Allison Cook), qui a appartenu à Dieu, ne peut révéler son secret. Surveillée par deux monstres, Millebocche (Sonia de Munck) et Milleocchi (Felipe Bou), garants de la morale, la libre et pure héroïne part en quête d’absolu, dans sa recherche d’amour avec l’aveugle Ram (Josè-Antonio Lopez). Entre autres personnages, elle rencontre le Dr Schicksal (Xavier Sabata), directeur d’un théâtre de marionnettes… Carme Portaceli met en scène et Josep Pons dirige la partition de Casablancas, dont l’écriture musicale est vif-argent, expressive, virtuose.

►Mardi 12 février, 19h CET, Espace2-A L’Opéra : Richard Wagner, Das Rheingold – Genève, Grand Théâtre, 2019

« He da ! He da ! He do » ! A défaut de marteau, Tobias Richter brandit son anneau, enfin, celui de Maître Richard Wagner, pour les uns ou « Supercondriaque », pour les autres, dans la mise en scène culte du duo Dieter Dorn – Jürgen Rose. Cette production du « Ring » vient boucler le mandat « richtérien » à Genève, où elle a été créée en 2012. Dans sa dormante mobilité, le Prélude orchestral de Das Rheingold « séduit immédiatement ». Et, si l’histoire vous semble abracadabrantesque, si les 398 répétitions, dans Das Rheingold, des 91 leitmotive du « Ring » sont trop systématiques à votre goût, on est conquis par le suspense de cette musique héroïco-fantastique. Tomas Tomasson est Wotan, Stephan Rügamer Loge, Ruxandra Donose Fricka, Agneta Einchenholz Freia, Tom Fox Alberich, Dan Karlström Mime, Alexey Tikhomirov Fasolt et Taras Shtonda  Fafner…dirigés par Georg Fritzsch.

►Mardi 12 février, 19h30 CET, Ö1-radio : Wolfgang Amadeus Mozart, Récital Regula Mühlemann – Salzbourg, Grande Salle du Mozarteum, Mozartwoche 2019 (durée 2h30)

►Mercredi 13 février, 20h55 CET, France3.tv, France-Musique et Culturebox : Victoires de la Musique Classique - 2019 – Boulogne-Billancourt, La Seine Musicale

Animée par la sémillante Leïla Kaddour-Boudadi et la sage Judith Chaine, la soirée des Victoires de la Musique Classique a lieu cette année à la Seine Musicale. Le match sera difficile pour les révélations. Voter reste délicat pour le public qui connaît les retombées avantageuses des Victoires  sur la carrière du gagnant. Pour tendre vers l’objectivité, avec les ans, on apprend à s’abstraire de ses sentiments personnels et choisir le chanteur au meilleur savoir-faire ! Eh bien, qui élirez-vous cette année, dans la catégorie « révélation-artiste lyrique » : la fougueuse Eléonore Pancrazi, la pétillante Ambroisine Bré, toutes deux mezzos, ou l’aimable baryton-basse Guilhem Worms ?

►Mercredi 13 février, 18h35 CET, Oopperabaletti-livestream : Jules Massenet, Thaïs – Helsinki, Finnish National Opera & Ballet, direct 2019

►Mercredi 13 février, 01h25 CET, MET-freeliveradio : Giuseppe Verdi, Rigoletto – New York, MET, première 2019 (durée 3h15) et aussi samedi 23 février, 18h30 CET, WQXR, BBC3, CatalunyaMusica

►Vendredi 15 février, 19h30 CET, TCFwebTV : Giuseppe Verdi, Simon Boccanegra – Gênes, Teatro Carlo Felice, première, 2019

Notre Ludovic Tézier national chante Simon Boccanegra « a casa », c’est-à-dire à Gênes, dans la mise en scène d’Andrea De Rosa, reprise ici par Luca Barrachini. Contrairement à Calixto Bieito récemment à Bastille, De Rosa glorifie la mer ; projetée en vidéos en fond de scène, elle respire, toujours en mouvement, sous différentes lumières du jour. L’horizon ouvert de « l’uomo del mar » s’est fermé sous la douleur des pertes de Maria, de leur fille, et les écueils du pouvoir politique ; une lecture fidèle au texte, qui veut accentuer l’humanité des personnages. Au Boccanegra hors-classe de Tézier, se joignent le poignant Gabriele Adorno de Francesco Meli, le Fiesco puissant de Giorgio Giuseppini, l’Amelia de Vittoria Yeo et le Paolo de Leon Kim, dirigés par  Andriy Yurkevych.

►Samedi 16 février, 19h CET, NPO4-radio : Antonio Vivaldi, Juditha Triumphans – Amsterdam, Dutch National Opera & Ballet, 2019 (durée 2h50) et à partir du jeudi 28 février, sur Operavision

Deux voix grisantes, au baroque bien trempé, à Amsterdam pour le Juditha Triumphans vivaldien, Gaëlle Arquez en Juditha et Teresa Iervolino en Holopherne. Si cette œuvre allégorique, célébrant la victoire de Venise sur les Turcs en 1716, est sous-titrée « oratorio militaire sacré », seul l’impressionnant chœur introductif a des hardiesses guerrières. Floris Visser place l’action sous une coupole en ruine, pendant la seconde guerre mondiale et ses atrocités. Inspirée par le tableau du Caravage « Judith et Holopherne », présent dans la mise en scène, Juditha va décapiter Holopherne,  ici général de la Wermacht. Dans cette « invention permanente de la forme », ce « mélange idéal de science et d’intuition » (Eric Tanguy) qu’est la lumineuse partition de Vivaldi, Andrea Marcon dirige La Cetra Barockorchester Basel, Vasilisa Berzhanskaya (Vagaus), Francesca Ascioti (Ozias) et Polly Leech (Abra).

►Samedi 16 février, 19h CET, Ö1-radio : Felix Mendelssohn Bartholdy, Elias – Vienne, Theater an der Wien, direct 2019 (durée 3h15)

►Samedi 16 février, 19h CET, WQXR, Radio-Clàsica : Wolfgang Amadeus Mozart, Don Giovanni – New York, MET, direct 2019 (durée 3h25)

►Dimanche 17 février, 16h CET, Philharmoniedeparis.live : Gustav Mahler, Symphonie des Mille – Paris, Grande Salle Pierre Boulez, livestream 2019

►Vendredi 22 février, 20h CET, Radio-Classique : Hector Berlioz, La Damnation de Faust – Toulouse, Halle aux Grains, direct 2019 (durée 3h)

►Samedi 23 février, 19h30 CET, Ö1-radio : Giacomo Puccini, Tosca – Vienne, Staatsoper, 2019 (durée 2h30)

►Dimanche 24 février, 20h CET, France-Musique : Francesco Paolo Sacrati, La Finta Pazza – Opéra de Dijon, 2019 (durée 3h)

Passionnante renaissance à Dijon que celle de La Finta Pazza de Sacrati (1605-1650), premier opéra représenté en France en 1645 pour amuser Louis XIV enfant. Avec la Cappella Mediterranea, ses trésors de couleurs et de rythmes, l’ardent chef chercheur Leonardo Garcia Alarcón retrouve Jean-Yves Ruf et son équipe, réputés pour leurs mises en scène sobres et claires. Cette comédie lyrique aux innombrables travestissements et embrouillaminis contient la première « scène de folie » de l’art lyrique, qu’interprète Deidamia, ici Mariana Flores, principale héroïne féminine. Autres surdoués du baroque dans ce cast vocal : Filipo Mineccia (Achille), Carlo Vistoli (Ulisse), Valerio Contaldo (Diomède), Alejandro Meerapfel (Licomède), Marcel Beekman (Nodrice), entre autres.   

►Mercredi 27 février, 20h CET, Klara-radio : Récital Silvia Tro Santafé et Julian Reynolds – Bruxelles, La Monnaie, 2019 (durée 2h)

Feu et velours des Cinco Canciones Negras de Xavier Montsalvatge, moirures des Tonadillas d’Enrique Granados, inspirées par la peinture de Goya, l’Andalousie du Sud de Joaquin Turina, et, bien sûr, l’ambre entêtante, les ocres brunes des Siete Canciones Populares Espanolas de Manuel de Falla, la fascinante Silvia Tro Santafè nous transporte dans l’Espagne de son enfance pour son premier récital à La Monnaie, accompagnée au piano par le chef Julian Reynolds, son mari et compagnon musical de toujours.  


Toujours en ligne

Pour les retransmissions en replay, voir les ondes lyriques de janvier 2019.

 


 

 

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager